"La paperasse et tout ça, il faudra tout modifier" : les habitants d'une commune contraints de changer d'adresse

Avec l'application de la loi sur l'adressage, dans le village du Hamel, dans la Somme, presque tout le monde change d'adresse sans quitter sa maison. Les habitants auront bientôt, tous, un nouveau numéro sur leurs façades et cette fois, ce sera chacun le sien. L'Église, les chapelles et même le château d'eau auront, eux aussi, une adresse.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Quand Adrien Auguet, le facteur du petit village du Hamel, distribue le courrier, les retraités sortent lui dire bonjour. Sur certaines boîtes aux lettres, on peut lire "merci facteur". Il les connaît bien et heureusement pour eux. "Des fois, il y a une lettre pour le numéro 7, une lettre pour plusieurs maisons, donc on distribue avec les noms parce qu'on connaît bien les clients." Dans cette rue, il y a un 7 A, un 7B, un 7C et un 7bis. Ce sont d'anciens grands terrains vendus en plusieurs lots. Désormais, ils ont chacun un numéro inscrit sur des petites plaques bleues.

Des démarches administratives qui inquiètent 

Bernard s'est vu attribuer le numéro 91. Il a posé sa nouvelle plaque sous son ancien numéro 8 et pas question d'enlever l'ancien de si tôt : "Si j'enlève le numéro, les gens vont être perdus. Il faudra les laisser pendant un certain temps." Pour lui, il s'agit d'une formalité de plus. "C'est sûrement utile à quelqu'un, mais nous... La paperasse et tout ça, il faudra tout changer : la voiture, tout ça. Et puis ma voiture a 20 ans, si ça se trouve, j'aurai des problèmes et il faudra que je change les plaques aussi".

Stéphane Chevin, le maire du Hamel, connaît bien cette angoisse. Depuis un an, il l'anticipe en expliquant à ses administrés ce qui doit changer : "derrière, ce sont des heures de travail de préparation, puisqu'il a fallu mettre sous enveloppe les nouveaux numéros, les certificats d'adressage et surtout un petit formulaire pour dire 'vous vous engagez à mettre votre nouveau numéro', etc."

Afin d'aider les habitants, un service d'aide spécial a été mis en place. "La secrétaire de mairie est là, et elle a de l'aide, pour accompagner les habitants sur leurs changements de carte grise, la mise à jour de leur carte Vitale, leurs impôts, le service des eaux, leur fournisseur d'énergie...", explique le maire. Il a mis en place quatre demi-journées d'accompagnement de la mairie pour accompagner les habitants dans toutes ces démarches. Les habitants du village repartent de ces rendez-vous avec leur nouvelle plaque bleue offerte par la mairie.

Un changement utile pour les services d'urgence

Les 230 maisons de la commune ont changé de numéro, sauf une, qui gardera le numéro 5. Pour le reste, leurs propriétaires sont presque tous venus récupérer leur nouvelle plaque. Il n'en reste plus que 30, un peu réfractaires à ce changement. "Ils ne sont pas venus parce qu'ils n'ont pas envie de changer. Ils se disent 'c'est la maison de mes grands-parents, je suis au numéro 2 depuis toujours, je reste au numéro 2' mais le problème viendra le jour où, par exemple, ils voudront changer de fournisseur de fibre, les entreprises leur diront 'je ne vous connais pas' et ils seront obligés de venir nous voir", souligne Stéphane Chevin.

C'est justement pour que toutes les adresses soient correctement référencées que la loi pour mettre à jour l'adressage des communes a été votée en 2022. Mis à part pour la Poste ou les services de télécommunication, ce sont aussi les services d'assistance qui ont besoin d'adresses précises. "On n'avait pas l'obligation, mais l'urgence de le faire, pour joindre les services de secours ou la téléalarme par exemple. Si les gens ont un accident, ils pourront dire qu'ils sont au 681. Cela permettra d'être localisés plus rapidement par les pompiers."

Puisqu'un accident peut arriver n'importe où, tous les bâtiments, quels qu'ils soient, auront un numéro. "Il y aura l'église, les chapelles et le plus gros numéro, c'est le château d'eau qui porte le 681.", détaille le maire.