Leurs potagers inondés, ces riverains dénoncent des problèmes de vannage, la mairie dément

À Péronne, les jardins de certains habitants sont sous l'eau depuis plusieurs semaines. Des parcelles, situées en bord de Somme, sont en partie inondées. Il est donc devenu impossible pour ces riverains d'entretenir leur potager. La faute, selon eux, à de mauvaises ouvertures de vannes.

Jean-Émile Maquet, habitant de Péronne (Somme), ne reconnait plus son jardin. Depuis plusieurs semaines, le potager de ce retraité est totalement inondé. "Il y a 37 ans, j’ai acheté ici, ça me plaisait. Quand j’ai vu qu'il y avait les étangs et une vue magnifique derrière et devant, j’ai acheté ici. J’étais comme un fou. Là, c'est catastrophique, je suis plus comme un fou, je suis écœuré", confie-t-il. Ses arbres fruitiers ont les pieds dans l'eau. "Ils vont pourrir", craint ce riverain.

Les riverains se sentent délaissés

Au total, une quinzaine de jardins du faubourg de Paris est inondée. Une première depuis la grande crue de 2001. Les habitants, impuissants, sont dans l’incompréhension et se sentent délaissés par la mairie. Ils dénoncent le flou qui plane sur les raisons de ces crues 

"On aurait bien voulu avoir une réunion pour parler de tout ça avec Monsieur le Maire et les autres élus. Ça ne peut plus durer comme ça, parce que les gens ont des caves inondés. [...] Il y a eu un ras-le-bol des riverains. On s'est concertés et on a fait une pétition", expose Catherine Villiet, une habitante sinistrée.

Selon les riverains, la situation s'explique par les fortes pluies de ces derniers mois et peu-être par des problèmes de vannage à Péronne, censés réguler le niveau de l’eau. Le maire de la commune dément ces accusations. 

"On est parfaitement à niveau"

"Grâce au vannage, automatisé depuis peu, il est possible de réguler la hauteur de l'eau de manière beaucoup plus efficace", explique Gautier Maes, maire (SE) de Péronne. Un flotteur permet en effet de voir la hauteur de l'eau, et en fonction du flotteur, les vannages vont s'ouvrir ou se baisser. "Nous avons l'obligation d'avoir un certain niveau. On doit, au niveau de l’échelle, être au niveau 6, ce qui représente 60 centimètres. Là, on est parfaitement à niveau", assure l'élu.

"Malheureusement, de l’autre côté des vannages, on est en zone inondable. Donc, quand on a des crues exceptionnelles, ça fait partie de l'ordre du possible que des personnes soient inondées", reconnaît le maire. Selon Gautier Maes, la situation est due aux pluies des dernières semaines, à "une difficulté au niveau de l'enherbement et des vannages à Cléry-sur-Somme" et à "des phénomènes de délestage entre le canal du nord et la Somme".

Le maire a reçu la pétition des habitants jeudi. Il assure faire le nécessaire pour leur apporter des réponses, très attendues. 

Avec Charlotte Morand / FTV

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité