Perchlorates dans l'eau : 259 communes concernées

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nicolas Elandaloussi
© France 3 Picardie

A Cappy, Equancourt, Saint Mard et Roye, le taux dépasse 15 microgrammes/L. Mais les risques sanitaires sont faibles.

Au nom du principe de précaution, la Direction générale de la santé recommande que les nourrissons de moins de 6 mois et les femmes enceintes et allaitantes ne consomment pas d'eau du robinet.

Les niveaux d’exposition mis en évidence n'obligent en revanche pas à restreindre la consommation pour les autres catégories de la population.

Les analyses ont été lancées fin octobre dans la Somme après la découverte de traces dans l'eau du Nord Pas-de-Calais. Elles seront étendues aux départements de l'Aisne et de l'Oise à partir de fin décembre.

Plus d'information,

au 0 805 204 120 (numéro vert)

ou sur www.ars.picardie.sante.fr.

Concentration en perchlorate par commune pour le département de la Somme

(source : ARS)

 

 En blanc : commune où l’eau du robinet sera prochainement analysée

En vert (résultat < ou égal à 4) : il n’y a aucune restriction de consommation

En marron (résultat compris entre 4 et 15) : il est recommandé de ne pas préparer de biberons pour les nourrissons de moins de 6 mois. Pour rappel et de manière générale, il est toujours préconisé, quelle que soit la qualité de l’eau du robinet, de privilégier l’eau en bouteille pour la préparation des biberons

En rouge (résultat > à 15) : il est recommandé de ne pas préparer de biberons pour les nourrissons de moins de 6 mois et de ne pas consommer l’eau du robinet pour les femmes enceintes ou allaitantes. Cette recommandation vise à protéger le fœtus et le nourrisson allaité

Les perchlorates, qu'est ce que c'est ?

Les perchlorates, utilisés dans de nombreuses applications industrielles, peuvent se retrouver dans l’environnement à la suite de rejets, mais également dans des zones ayant fait l’objet de combats pendant la Première Guerre mondiale. Les ions perchlorates sont très solubles dans l’eau.

Quels risques pour ma santé ?

Les perchlorates ne sont classés cancérogènes ou mutagènes par aucun organisme international. Ils interfèrent avec le processus d’incorporation de l’iode par la thyroïde et peuvent donc induire une diminution dans la synthèse des hormones thyroïdiennes (TSH). C’est un effet biologique.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.