La restauration de la Citadelle de Doullens financée par l'exploitation du bois

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

L'association La Citadelle de Doullens propose à des bûcherons amateurs de venir abattre quelques arbres sur le site. Elle souhaite redonner au site son apparence première, sensibiliser les Doullenais à la richesse de leur patrimoine et récolter des fonds.

Par France 3 Picardie

Les bûcherons peuvent acheter le bois pour seulement 20 euros le stère. L'association La Citadelle de Doullens, fondée en 2017, espère dégager un bénéfice de 5000 euros destinés à la restauration d'un bâtiment (porte, fenêtres, toiture et jointoiement des murs).

La citadelle de Doullens est un bijou d'architecture militaire, dont les premières constructions remontent au XVIe siècle et à la volonté de François Ier de protéger la frontière nord du royaume des Espagnols.

Son aspect de place forte, proche des structures imaginées par l'architecte Vauban, sera atteint à la fin du XVIIe siècle, après de nombreuses transformations. A cette époque, la garnison compte près de 3000 hommes.

Toutefois, le traité des Pyrénées, signé le 7 novembre 1659 et rattachant l'Artois à la couronne de France, repousse les frontières loin de Doullens : la citadelle perd alors son importance stratégique. Elle devient ensuite un lieu de détention : assignation à résidence, prison d’État, maison de préservation de jeunes filles, puis prison pour femmes. Cette dernière affectation a été immortalisée par l’écrivaine Albertine Sarrazin dans son roman autobiographique L'Astragale en 1965.



 

Sur le même sujet

Recette : le gratin de fraises de Wambrechies

Les + Lus