Titine, la laie de Saint-Valéry-sur-Somme, va être transférée dans un parc animalier : "c'était la seule solution pour éviter l'abattage"

Publié le Mis à jour le

C'était devenu la mascotte des Valéricains. Titine, la laie, va déménager. Sur décision préfectorale en date du 17 mai 2022, elle sera transférée dans un parc animalier près de Rouen, en Seine-Maritime. Les opérations de capture devraient avoir lieu avant le 6 juin prochain.

C'est probablement la laie la plus populaire des réseaux sociaux. Une popularité qui se retourne aujourd'hui contre elle. Titine, adoptée par les Valéricains, ne se promènera bientôt plus librement entre Saint-Valery et le Cap Hornu.

La Préfecture a décidé de procéder à son transfert vers le parc animalier de Roumare, en Seine Maritime.

Les opérations de capture de l'animal auront normalement lieu avant le 6 juin 2022 "par un vétérinaire au moyen d'un fusil hypodermique et/ou d'une cage piège sanglier" précise la Préfecture dans un communiqué.

À son arrivée dans son nouveau lieu de résidence, Titine sera mise en quarantaine.

Les autorités justifient leur décision en précisant que le sanglier "s'étant familiarisé au site, il n'est cependant pas dans son environnement naturel. Les retours d'expertise des lieutenants de louveterie et des services de l'Etat indiquent que la quête de nourriture de l'animal pourrait l'amener à avoir un comportement agressif et de plus en plus intrusif".

"Ce n'est pas un animal domestique mais un animal sauvage"

"C'est une solution inespérée, confie Daniel Chareyron, maire de Saint-Valery-sur-Somme. Si demain, il y avait un accident, le maire ou la préfète serait responsable. Ce n'est pas un animal domestique mais un animal sauvage. Et comme c'est un animal sauvage, il est potentiellement dangereux. Dans ce cas-là, l'abattage de l'animal est souvent le sort qui lui est réservé. C'était la seule solution pour éviter l'abattage de Titine. J'ai souhaité qu'il ne soit pas abattu. Aujourd'hui, on m'a écouté. On avait envisagé de construire un enclos sur place mais c'était impossible en termes de règlementation administrative et vétérinaire. Il fallait trouver une alternative. Titine sera en sécurité. J'espère que les gens vont comprendre et la laisser vivre".

Depuis que Titine a élu domicile entre Saint-Valery-sur-Somme et le Cap Hornu, elle a pris ses aises et s'est fait beaucoup d'amis, trop peut-être. Elle se promène l'été sur la plage au milieu des vacanciers qui lui donnent facilement à manger. 

Une pétition pour qu'elle reste dans la commune

Elle aurait par ailleurs causé des dégâts sur le site du complexe hôtelier du Cap Hornu et sa présence inquièterait le personnel et les clients.

Mais cette décision ne fait pas l'unanimité. La laie fait l'objet de nombreux soutiens sur les réseaux sociaux. Elle a même une page Facebook qui lui est dédiée et qui réunit à ce jour plus d'un millier de fans. Une pétition a aussi été mise en ligne.