Un an après le décès d'un Abbevillois de 45 ans dans des circonstances floues, ses proches attendent des réponses

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mary Sohier

Des parents toujours en quête de réponses. L'Abbevillois Jérôme Vasseur, est décédé en mars 2021 à l'âge de 45 ans dans des circonstances assez floues. Sa famille espère encore comprendre ce qu'il s'est passé.

Si les souvenirs sont toujours bien présents, les photos restent difficiles à contempler. Un an après le décès de son fils, Béatrice Traullé est très affectée. "Tout ce qu'on regarde nous rappelle Jérôme. Il nous donnait des coups de main tout le temps", nous raconte-t-elle la voix qui déraille.

Les faits

Dans la nuit du 6 au 7 mars 2021, Jérôme Vasseur, 45 ans, participe à une soirée où se mêlent boissons et violences. Il est interpellé route de Paris à Abbeville alcoolisé et blessé à la tempe. L'homme est examiné par un médecin de l'hôpital d'Abbeville qui juge son état compatible avec un placement en cellule de dégrisement.

"Couvert de bleus"

Au petit matin, Jérôme est retrouvé en arrêt cardio-respiratoire par les forces de l'ordre. Il est réanimé et transporté au CHU d'Amiens où il décède deux jours plus tard, le 10 mars 2021, des suites d'une hémorragie cérébrale. La famille est alors alertée par le corps médical. "On nous a dit qu'il était couvert de bleus notamment sur la partie inférieur du corps. Le chirurgien m'a dit qu'il fallait aller voir la police car ce n'était pas normal, on ne se fait pas ça tout seul", raconte Joël Traullé, le beau-père de Jérôme.

Plusieurs plaintes déposées

Plusieurs plaintes contre X ont été déposées. Mais depuis mars 2021, les proches de Jérôme n'ont eu aucune nouvelle. Une attente interminable et douloureuse pour la famille. "Ce qui me fait mal, c'est que ceux qui ont frappé soient toujours en liberté. Et après, l'enchaînement avec l'hôpital et la police, je pense qu'il y a aussi une responsabilité des deux", nous explique la mère de Jérôme, très émue par la situation. "Il faut savoir ce qu'il s'est passé, on veut savoir s'il n'y a pas eu un moyen, à un moment donné, d'éviter le décès de Jérôme par les médecins. Est-ce qu'il n'y a pas eu une erreur du médecin qui a fait l'examen médical à l'hôpital d'Abbeville ?", s'interroge son mari Joël Traullé.

Une enquête ouverte

Une enquête "du chef de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" a été ouverte en mars 2021 par le parquet d'Amiens. Contacté, le procureur de la République nous indique que les investigations se poursuivent. L'avocat des parents de Jérôme Vasseur n'a pas souhaité faire de commentaires.