Les vacances sous surveillance dans la Somme

© Préfecture Hauts-de-France
© Préfecture Hauts-de-France

De la mi-juin à la mi-septembre près de 300 contrôles inopinés sont réalisés par les enquêteurs de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) de la Somme. Ils contribuent à garantir la protection des consommateurs en vacances.

Par Halima Najibi

L'opération interministérielle vacances est destinée à renforcer le contrôle des activités touristiques et estivales, souligne la préfecture de la Somme. De la mi-juin au 15 septembre, les agents de la DDPP sillonnent le département pour opérer des contrôles inopinés sur différents lieux, les restaurants, les campings, mais aussi dans les centres et parcs de loisirs. Il faut savoir que la Somme fait partie des 50 départements les plus touristiques de France. De nombreux estivants étrangers et français se rendent sur la côte picarde. Ces contrôles sont destinés "à garantir la qualité de l'offre touristique et prévenir tout désagrément", souligne la préfecture de la Somme.


Fermeture de deux restaurants  

Les agents de de la DDPP ont réalisé 219 contrôles qui ont donné lieu à la fermeture administrative de deux restaurants, 84 avertissements, 32 mesures de police administrative, 7 procès verbaux d'infractions pénales. Quatre suspicions de toxi-infections alimentaires collectives ont été déclarées, elles font l'objet d'investigations complémentaires.   

Concernant les services de restauration, comme chaque année, les manquements constatés portent principalement sur des défauts d’hygiène, des températures de conservation trop élevées ou des étiquetages trompeurs (francisation de produits alimentaires et non alimentaires).

Concernant la sécurité des prestations rendues dans les campings et aires de jeux, les non conformités suivantes ont été relevées : mesures insuffisantes de sécurité relatives aux piscines et abris de piscine, information pré-contractuelle du consommateur insuffisante, aires de jeux mal entretenues et devenant dangereuses et aires de jeux gonflables non arrimées au sol.

Au total, les agents de la DDPP réaliseront 300 contrôles inopinés.
 

Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus