• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Staple : la récolte du houblon en famille

Le houblon en famille à Staples
MN Grimaldi & F. Giltay

La récolte du houblon bat son plein. Dans le Nord et le Pas-de-Calais, les producteurs se font désormais rares, en raison notamment de la concurrence asiatique. A Staple, la famille Degryck perpétue pourtant la tradition. Notre reportage.

Par @f3nord

10 à 15 % de rendement en plus par rapport à l'année dernière. Même s'il reste encore une dizaine de jours de récolte, chez les Degryck on est assuré de faire carton plein en 2016
"Déjà l'année passée c'était bon, mais cette année on est encore un grand au-dessus. On peut dire que ce sera exceptionnel. On aime quand c'est bien rempli, que ça déborde", raconte François-Xavier Degryck, producteur de houblon à Staple dans les Flandres. 

Du grand-père aux petits enfants, tout le monde met la main à la pâte

François-Xavier a de l'expérience. En 1948, son grand-père plantait déjà des pieds de houblon. Aujourd'hui, c'est encore une histoire de famille. Père, soeur, enfants, tout le monde met la main à la pâte pour la récolte.
"Papa c'est le chef, après il y a maman", résume, pragmatique, Anne-Laure, la fille. Delphine, sa mère complète : "Participer à cette ambiance, c'est très intéressant. Ça dure 15 jours, c'est intense pour François, nous sommes en soutien pour lui."

Hubert, le père de François-Xavier, a connu l'époque où le Nord et le Pas de Calais comptaient 70 producteurs. Aujourd'hui, ils ne sont plus que sept.
"J'ai connu la cueillette à la main. Maintenant, on n'arriverait plus à payer les gens en vendant la récolte. Et puis, personne ne voudrait plus le faire. Une machine comme ça, ça fait le travail de 80 à 100 personnes".

Le houblon et son parfum de lupuline

Mais même si la technique évolue, l'odeur, elle reste toujours la même. "Quand on met le séchoir en route, c'est vraiment l'odeur de lupuline qui se dégage", respire François-Xavier avec gourmandise. "Ça sent le houblon, c'est ça qui donne l'arôme à la bière". La lupuline c'est cette substance jaunâtre produite par les plants femelles du houblon, et qui donne en effet à la bière son amertume.

Un arôme si puissant qu'il n'en faut qu'un gramme par litre de bière. La production de François-Xavier permet de confectionner plus de 13 millions de bouteilles.

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus