• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le tourisme de mémoire en plein essor dans les Hauts-de-France

La carrière Wellington retrace l'histoire de la Bataille d'Arras de 1917 / © MAXPPP
La carrière Wellington retrace l'histoire de la Bataille d'Arras de 1917 / © MAXPPP

Les sites de mémoire de la région ont reçu beaucoup de visiteurs ces derniers mois afin de commémorer le centenaire de la Première guerre mondiale. 

Par IO avec Florence Mabille

Le centenaire de la Première guerre mondiale a braqué les projecteurs sur notre région, riche en sites de tourisme de mémoire. 

La Carrière Wellington d'Arras compte un groupe de visiteurs toutes les 10 minutes. Depuis 2008, le touriste de mémoire descend dans ces galeries creusées par des tunneliers néo-zélandais des mois avant la bataille d 'Arras. Pour commémorer le centenaire de cet évènement, plus de 10 000 visiteurs en un mois dont 3500 jeunes Canadiens sont venus admirer le mur des Tunneliers inauguré en présence de leurs descendants.

L'essor du tourisme de mémoire dans les Hauts-de-France
Reportage de Florence Mabille et Jean-Marc Vasco

Les centres d'interprétation se multiplient dans les Hauts-de-France : mémorial de Thiépval en juillet 2016, Lens 14-18 à Souchez, Vimy, le mois dernier, et en novembre prochain, le centre d'interprétation de la bataille de Cambrai. Pour tous, une même volonté d'expliquer et de raconter des histoires dans la grande histoire.

Dans tous ces lieux, on réfléchit déjà à l'après-centenaire grâce aux nouvelles technologies. Poursuivre le tourisme de mémoire mais passer de la guerre à la paix, c'est tout l'enjeu après le centenaire de l'Armistice. Un grand événement autour de la paix est d'ailleurs prévu dans la nuit du 10 au 11 novembre 2018.



Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus