Variole du singe : une pharmacie de Lille autorisée à vacciner à partir de mercredi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Leslie Larcher .

Dès le mercredi 10 août et durant deux semaines, la vaccination contre la variole du singe sera expérimentée dans cinq pharmacies de l’hexagone, dont une à Lille : la Grande Pharmacie de Paris, située place de la Gare.

Afin d’endiguer l’épidémie de variole du singe en France, le gouvernement s'apprête à expérimenter la vaccination en pharmacie. Dès mercredi 10 août, des créneaux sont disponibles dans une officine des Hauts-de-France, deux d’Ile-de-France et deux de la région Paca. 

Pour cette première expérimentation d’une durée de deux semaines, l’Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France a choisi une pharmacie accessible facilement en transports en commun : la Grande Pharmacie de Paris, située place de la Gare. "Nous avons œuvré, en étant soutenu par l'ARS, pour qu'une pharmacie de Lille soit concernée, en plus de Paris, Marseille et Fréjus", raconte Grégory Tempremant, président régional de l'Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine du Nord.

Une vaccination, sur réservation, toutes les 10 minutes

Durant la première matinée de test, la vaccination sera ouverte de 8h30 à 12h, et devrait s’étendre, les jours suivants, aux après-midis. Avec une vaccination toutes les dix minutes, 200 personnes devraient être vaccinées par semaine. "Les autres créneaux sont soumis aux contraintes des doses", tempère Fabien Florac, pharmacien à l'officine lilloise concernée, qui explique en effet, qu'une fois décongelées, elles ne peuvent se conserver que quinze jours. 

"Les premiers créneaux de réservation mis en ligne dès ce week-end sur Doctolib ont tous trouvé preneurs dès dimanche, mais d’autres seront prochainement ouverts", ajoute-t-il.

La Haute autorité de santé recommande de vacciner de manière préventive les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et les personnes trans multipartenaires, les professionnels exerçant dans des lieux de consommation sexuelle et les personnes se trouvant en situation de prostitution.

Au 4 août, 1 126 personnes avaient été vaccinées dans les Hauts-de-France depuis mi-juillet. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité