VIDEO. Coronavirus : l’harmonie municipale d’Audruicq reprend "Ghostbusters" dans un concert confiné

Les musiciens de l'Harmonie Municipale d'Audruicq présentent leur concert de printemps, depuis chez eux. Un extrait de la musique de film "Ghostbuster", un travail de coordination technologique qui permet à ces 38 musiciens de continuer à jouer ensemble,"confinés mais motivés" !
L’harmonie municipale d’Audruicq (62) joue son concert de printemps malgré le confinement
L’harmonie municipale d’Audruicq (62) joue son concert de printemps malgré le confinement © France3
À circonstances exceptionnelles, conditions de répétition exceptionnelles. L'harmonie municipale d'Audruicq a pris part au projet "Coronabuster" lancé par leur cheffe d'orchestre Laura Sepiéter. Objectif :  la mise en ligne de l'enregistrement depuis chez eux, d'un extrait de la bande originale du film "Ghostbuster", dans le cadre de leur traditionnel concert de printemps.

 

Alternative au traditionnel concert


"Concrêtement, je dirige en imaginant que je donne le départ aux différents instruments, que je leur donne les indications " explique Laura Sepiéter. "L'idée, c'est de faire une alternative à notre traditionnel concert et de la faire avec un peu d'humour. Là, le morceau s’appelle Ghostbusters, la musique de film très connue des années 90 et au lieu de devenir des chasseurs de fantômes, nous sommes devenus des chasseurs de virus ! "

Une direction comme fantomatique, même s'il s'agit surtout de ne pas perdre complètement le contact entre musiciens, de garder un lien social. Trente-huit musiciens, sur les quarante que compte l’harmonie, ont répondu présent et ont enregistré chacun de leur côté le morceau.
 
Concert de printemps de l’harmonie Municipale en mode confiné
 

Challenge intergénérationel


"Cela nous change de ce que l’ont fait d'habitude, c'est un véritable challenge ! Tout le monde n’est pas habitué à s’enregistrer sur portable et à être confronté aux nouvelles technologies car les musiciens ont entre 8 et 67 ans. C’est un beau projet intergénérationnel. Et puis, ça permet de se changer les idées, de passer un bon moment"
 
Ce virus de la musique, la famille Fournel l'a attrapé depuis moins d'un an. Et avec cette configuration à distance et plus solitaire, le challenge est très grand, notamment au moment de s'enregistrer en solo, avec pour seule aide dans le casque : la base rythmique !
 
Famille Fournel en répétition
Famille Fournel en répétition © L.Beunaiche

"Ça été compliqué,  il n'y avait pas l'harmonie, du coup il fallait le faire seul, s'entraîner beaucoup de fois et recommencer beaucoup plus de fois pour les enregistrements", détaille Théo Fournel, saxophoniste de l'harmonie.
 


Des heures de mixage


Alexandre Verkarre, le tromboniste, a lui passé plus d'une centaine d'heures à mixer et monter l'ensemble des vidéos à domicile ! Un sacré défi technique avec les moyens du bord… " Mon travail derrière a été de recaler un petit peu tout ça, parce qu’il y quand même des choses qui finissent par bouger. Ce n’est pas la même chose de jouer chez soi sur une piste de batterie qu’au sein d’une harmonie, où on écoute son voisin et on se cale dessus. "
 
Alexandre Verkarre au mixage pour l'harmonie municipale d'Audruicq (62)
Alexandre Verkarre au mixage pour l'harmonie municipale d'Audruicq (62) © L. Beunaiche

Le concert de printemps de l'harmonie d'Audruicq devait être consacré aux musique de films. Avec cette vidéo publiée sur sa page Facebook, en voici un avant-goût !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
côte d'opale musique culture confinement : école à la maison santé société covid-19