• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Coupe de France - 16e de finale : “Tout est possible” pour l'Iris Club de Croix !

L'équipe de Croix, le 5 janvier, lors de sa qualification pour les 16e de finale de la Coupe de France. / © MAXPPP
L'équipe de Croix, le 5 janvier, lors de sa qualification pour les 16e de finale de la Coupe de France. / © MAXPPP

Les 22 joueurs de l'Iris Club de Croix (National 2) sont partis dans le Sud, pour affronter mercredi Marignane (National) en 16e de finale de la Coupe de France. Habitué des 16e ces dernières années, le club nordiste croit en ses chances de se qualifier pour le prochain tour. 

Par France 3 Hauts-de-France

Sur le papier, ilsne sont pas favoris. Pensionnaire de National 2 (4e division), l'Iris Club de Croix évolue un niveau en dessous que le Marignane-Gignac FC (National), qu'il est parti affronter ce mercredi (18h30) avec en jeu, un ticket pour les 8e de finale de la Coupe de France. "On aurait espéré quand même une Ligue 1 ! Maintenant, on va à Marignane, une très bonne équipe de National. On sait qu'ils sont spuérieurs à nous au départ, mais on se dit que tout est possible, et que la qualification peut se faire mercredi", dit le manager général de Croix Jean Antunes, optimiste.

"C'est un match qui va se jouer dans les têtes. Physiquement on sait qu'on répondra présent !", renchérit Thomas De Parmentier, milieu de terrain.
Coupe de France : J-1 pour l'Iris club de Croix face à Marignane en 16e


Trois seizièmes de finale en 5 ans


L'Iris Club de Croix est un habitué des beaux parcours en Coupe de France, avec pas moins de trois qualifications pour les seizièmes de finales ces cinq dernières années. Et même un 8e, c'était en 2015 : avec une sortie de la compétition aux tirs au but, face à Concarneau

Même à l'extérieur, les Nordistes croient en leurs chances comme l'autre milieu Emmanuel Debordeaux : "On a une grosse équipe, avec un groupe soudé. On croit en Nous !".
 

Iris Club de Croix Football

Les joueurs en mode TGV

Une rencontre prise très au sérieux par le staff et son équipe, qui se sont presque entraînés dans le secret en ce début de semaine, souhaitant protéger les "principes de jeu" qu'ils ont prévu d'appliquer à Marignane : " Si on en parle devant tout le monde... après il n'y a plus vraiment d'intérêt ! C'est mieux de le garde pour nous !", selon le capitaine Alexis Zmijak.



 

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus