VIDÉO. Frontière France – Belgique : le casse-tête des nouvelles règles en vigueur

Test PCR obligatoire ? Attestation ? Motifs impérieux ? Qui sont considérés comme transfrontaliers en France ? Et en Belgique ? On répond à vos questions sur les nouvelles restrictions en vigueur à la frontière entre la France et la Belgique.

Les contrôles s'intensifient à la frontière Belge.
Les contrôles s'intensifient à la frontière Belge. © BELGA/MAXPPP

Depuis la prise de parole du Premier ministre Jean Castex le 31 janvier 2021, les règles à suivre pour entrer et sortir du territoire national sont fortement renforcées. Mais difficile de s’y retrouver, entre celles mises en place en France qui différent parfois de celles en application chez nos voisins, comme en Belgique par exemple.

Laissant de côté les nouvelles mesures à suivre pour voyager en dehors de l’Union Européenne (disponibles ici), nous allons tenter de vous expliquer le plus simplement possible les règles en vigueur dans le sens France – Belgique, mais également dans le sens Belgique – France. Faut-il un test PCR négatif de moins de 72 heures ? Une attestation de déplacement ? Ais-je le droit d’aller chercher mes cigarettes ? Réponses.

Dans le sens France – Belgique

Lorsqu’on habite dans le Nord ou le Pas-de-Calais et qu’on souhaite se rendre en Belgique, il faut donc suivre les règles mises en place par nos voisins belges. La dernière révision de celles-ci date du 27 janvier dernier. Ainsi, il est donc interdit d’entrer en Belgique pour des "raisons récréatives" depuis cette date.

Néanmoins, des exceptions existent pour les "voyages essentiels", comme les déplacements liés aux études ou aux stages, les voyages pour raisons familiales impérieuses, les déplacements humanitaires ou encore les voyages transfrontaliers autorisés pour le travail ou les achats. Et dans tous les cas, au moins une attestation doit être remplie selon la durée du voyage en Belgique.

La police belge s’en tient encore au rappel à l’ordre mais les contrôles se durcissent. Et sur l’épineuse question de savoir qui est considéré comme transfrontalier et peut donc aller faire ses courses en Belgique, "c’est quand même un peu discutable", de l’aveu même du commissaire de police de Menin Stefaan Vannieuwenhuyse. Difficile d’établir une règle claire et précise.

"Les français ont dit 30 km (habiter dans une commune située à moins de 30 km de la frontière belge, ndlr), pour vérifier ça c’est quelque chose d’autre. Nous on dit les communes frontalières. Mais Lille par exemple, c’est trop loin."

Dans le sens Belgique – France

Dans l’autre sens par contre, les règles diffèrent. Ainsi, pour rentrer en France, nos voisins Belges de plus de 11 ans doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, qu’ils arrivent en train ou par la route - et d'une attestation déplacement.

Des exceptions existent néanmoins pour trois catégories de population qui ne doivent pas présenter de test PCR mais doivent cependant présenter un document justifiant le motif de leur déplacement :

Illustration d'une zone de 30 kilomètres autour de Tournai.
Illustration d'une zone de 30 kilomètres autour de Tournai. © Capture d'écran coordonnées-gps.com

Face à ces règles différentes en France comme en Belgique, la préfecture des Hauts-de-France nous indique que des réunions devraient avoir lieu dans les tous prochains jours afin d’harmoniser les règles et de de tenter de clarifier la situation.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
belgique international covid-19 santé société