• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. Redoine Faïd : les images de sa cache à Creil

L'intérieur de l'appartement où Redoine Faïd a été retrouvé. En médaillon, la photo de Redoine Faïd au moment de son arrestation / © STF / AFP / EDOUARD DA COSTA
L'intérieur de l'appartement où Redoine Faïd a été retrouvé. En médaillon, la photo de Redoine Faïd au moment de son arrestation / © STF / AFP / EDOUARD DA COSTA

Le braqueur Redoine Faïd a été arrêté ce mercredi matin dans un appartement de Creil. Des journalistes ont pu filmer la cache après le départ des policiers. 

Par EM avec AFP

La porte de l'appartement est restée ouverte après l'arrestation. Des journalistes ont pu filmer et photographier les lieux. C'est là que Redoine Faïd a été retrouvé dans la nuit de mardi à mercredi. Il a été interpellé vers 4H00, sans incidents selon les autorités, dans un grand appartement situé au quatrième étage d'un petit immeuble du quartier HLM du Moulin à Creil
 
La première photo de Redoine Faïd depuis son arrestation. Elle a été prise lors de son interpellation cette nuit, à Creil (Oise) / © EDOUARD DA COSTA / FRANCE 3
La première photo de Redoine Faïd depuis son arrestation. Elle a été prise lors de son interpellation cette nuit, à Creil (Oise) / © EDOUARD DA COSTA / FRANCE 3

On sait que cet appartement n'était sans doute pas son unique cache pendant les 3 mois de cavale (il aurait notamment été repéré en Belgique). Il est situé à dans la ville de l'Oise où le braqueur a grandi, a sa famille, ses amis, ses repères... Pour sortir de cet appartement, Redoine Faïd utilisait régulièrement une burqa (voile intégral).  

"Le 2 octobre, vers 22h30, les enquêteurs ont vu l'individu vêtu d'une burqa sortir du véhicule et entrer au domicile de la jeune femme. Peu après, c'est un second individu, lui aussi porteur d'une burqa, qui est entré dans l'immeuble. C'est dans ce contexte que les opérations ont été accélérées et que les enquêteurs ont interpellé à 4h20 Redoine Faïd", a notamment expliqué François Molins, procureur de la République de Paris.

Dans l'appartement, on pouvait voir ce mardi matin des meubles et vêtements éparpillés sur le sol. L'endroit a été entièrement fouillé par les policiers qui ont notamment retrouvé des armes.
 
Redoine Faïd : les images de sa cache à Creil


Vers 3h du matin, "j'ai entendu du boucan", a raconté Alliou Diallo, un habitant du rez-de-chaussée. "J'ai vu une centaine de policiers cagoulés. J'ai
compris que c'était Redoine qu'ils cherchaient. Ils sont restés jusqu'à 6h30. Le quartier a toujours été très calme. J'ai jamais pensé qu'il pouvait être là
". Farah Ziane, dont le grand-père habite lui aussi au rez-de-chaussée, montre le verrou cassé, des sacs et des cartons renversés dans un petit appartement. "Les policiers se sont trompés d'appartement. Ils ont cassé la porte de mon grand-père qui a 86 ans, c'est honteux ! Il est très choqué", dit-elle. 
 

Selon les informations de franceinfo, Redoine Faïd avait été récemment repéré à Creil par les forces de l'ordre, suite à un travail de surveillance sur la téléphonie mobile. M6 indique que le braqueur a été trahi par un numéro de téléphone, surveillé par la police, qui appartenait au frère du braqueur.
 

Six autres personnes ont également été arrêtées, dont quatre avec lui dans l'appartement où deux armes de poing ont été retrouvées: l'un de ses frères, Rachid Faïd, deux de ses neveux et la "logeuse", selon des sources policières. Deux autres complices ont été interpellés en région parisienne, selon les même sources.

 

Redoine Faïd : 3 mois de cavale

- L'évasion
Le 1er juillet au matin, un hélicoptère avec à son bord un commando armé se pose dans la cour d'honneur du centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne), alors que Redoine Faïd, 46 ans, est au parloir avec son frère Brahim, 58 ans.

Habillés en noir, cagoulés, deux hommes équipés de fusil d'assaut de type Kalachnikov en surgissent et récupèrent le célèbre braqueur qui purge une peine de 25 ans de prison, après sa condamnation en avril en appel pour un braquage raté dans le Val-de-Marne qui avait coûté la vie en 2010 à la policière municipale Aurélie Fouquet.

L'opération spectaculaire ne dure que quelques minutes. L'hélicoptère est retrouvé à Gonesse (Val-d'Oise). Molesté par les malfaiteurs, le pilote de l'appareil pris en otage est découvert en état de choc.

- Les débuts de la traque
Le même jour, la police retrouve une Renault Megane noire incendiée sur le parking du centre commercial O'Parinor, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) à bord de laquelle Faïd et ses complices avaient pris la fuite.

ntrent ensuite le fugitif à bord d'un véhicule utilitaire Kangoo quittant le parking. Le lendemain, la voiture est retrouvée carbonisée à Le Fay-Saint-Quentin dans l'Oise, un département où a grandi Redoine Faïd, originaire de Creil.

Placé en garde à vue le jour de l'évasion, dans les locaux de la police judiciaire de Versailles, son frère Brahim est remis en liberté dans la soirée du 2 juillet.
Selon un haut responsable de la police judiciaire, une centaine de policiers spécialisés sont désormais aux trousses de celui surnommé "le roi de l'évasion" et qui est présenté comme "un individu dangereux".

Le 8 juillet, dans une forêt de Verneuil-en-Halatte (Oise), est découvert un sac appartenant au commando et contenant notamment des armes longues, des cagoules et une disqueuse.

- Faïd refait surface
Pour le haut responsable, le fugitif n'a pas quitté le territoire national. La suite de l'enquête cet été lui donne raison: le 24 juillet dans l'après-midi, Redoine Faïd échappe de peu aux forces de l'ordre dans le Val-d'Oise.

Une course-poursuite avec des gendarmes se termine dans le parking d'un centre commercial de Sarcelles où le braqueur et un complice qui sera identifié comme l'un de ses frères, Rachid, abandonnent leur voiture et réussissent à s'enfuir.
Des fausses plaques d'immatriculation et des explosifs factices sont découverts dans le véhicule. "Ça s'est joué à quelques secondes", confie une source policière.

Faïd envisageait-il de remonter rapidement au braquage? C'est plus que probable, estiment des sources qui spéculent sur la situation financière d'un malfaiteur confronté à une cavale de longue durée et forcément coûteuse.

- Belloubet et les "failles de sécurité"
Rendu public le 30 juillet, un rapport de l'Inspection générale de la justice sur l'évasion spectaculaire de Redoine Faïd met en lumière une "conjonction de failles de sécurité", selon la garde des Sceaux Nicole Belloubet.
Dans la ligne de mire: l'absence de filins anti-hélicoptère dans la cour d'honneur de la prison de Réau et un "problème" sur le dispositif d'appel d'urgence des forces de l'ordre. Jugée "insuffisamment réactive", l'administration centrale pénitentiaire va également être réorganisée.

- L'entourage du fugitif perquisitionné
Le 5 septembre, à l'aube, une cinquantaine de policiers de la PJ de Versailles et de l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) débarquent chez des proches de Redoine Faïd, principalement dans l'Oise mais aussi à Paris. Six lieux sont perquisitionnés.
Plus de deux mois après l'évasion de l'homme le plus recherché de France, la police est à la recherche de nouveaux indices.

- L'arrestation
Le braqueur est arrêté avec trois autres hommes dont son frère Rachid, dans un appartement du quartier du Moulin à Creil. L'assault est donné vers 4H00 par les policiers de brigade de recherche et d'intervention (BRI). Les quatre hommes sont arrêtés sans incident. Des armes sont retrouvées.

Sur le même sujet

Je t'aime à l'européenne : la famille (épisode 4/5)

Les + Lus