VIDÉOS. Octobre rose : dix initiatives pour sensibiliser au cancer du sein dans les Hauts-de-France

Près de 54 000 femmes sont touchées chaque année par le cancer du sein... et près de 12 000 femmes en meurent.

Des cocktails roses à Beauvais


À Beauvais, la Ligue contre le Cancer a lancé une curieuse initiative au bar L'autrement : à chaque cocktail rose acheté, une participation est remise à la Ligue contre le Cancer de l'Oise.
 
 

Un soutien-gorge géant à Saint-Omer


Ils appellent ça l'Audomarose : un soutien-gorge géant, censé être le plus grand du monde, a été cousu  Longuenesse, près de Saint-Omer (Pas-de-Calais).
"Audomarose" : un soutien-gorge géant cousu contre le cancer du sein

"Il est magnifique, il est superbe !" commente Hervé Leleu, vice-président de l'association Audomarose "Ça va réveiller les gens, ça va les interpeller, ça peut même les choquer, pourquoi pas ! On veut adresser le message : 'Mesdames, dépistez-vous s'il-vous-plaît ! Il y a trop de cancers en France aujourd'hui."
 
Un soutien-gorge géant à Saint-Omer : "Mesdames, dépistez-vous s'il-vous-plaît !"
 

Des parapluies roses dans les rues de Château-Thierry


Tout aussi visuelle, l'initiative de la mairie de Château-Thierry, dans l'Aisne : des parapluies roses ont été suspendus depuis le 1er octobre dans certaines rues de la ville.
 
 

Dunkerque illuminé en rose


À Dunkerque aussi, la ville s'engage dans le mois de prévention du cancer du sein. La façade de l'Hôtel de Ville de la Cité de Jean Bart s'illumine en rose à la nuit tombée.
 
 

Le personnel hospitalier d'Amiens en rose


Ils font partie des premiers concernés : le personnel médical du Centre hospitalier universitaire d'Amiens s'est mis en rose, lundi, pour sensibilise au cancer du sein.
 
Une vague rose qui touche même... la cantine de l'hôpital !
 
 

Expo photo et tatouages éphémères à Tourcoing


À Tourcoing, une exposition de photographies a démarré la semaine dernière, montrant des femmes tatouées après avoir subi un traitement contre le cancer du sein. Un moyen d'assumer leur corps.

"Toute notre vie, ce parcours-là sera à côté de nous, il faudra qu'on vive avec" confie Maureen Govart. "On peut vivre avec un sein en moins". C'est "une expérience qui est particulière, et d'aller se le mettre dans la peau. C'est une forme d'acceptation."

Des tatouages temporaires étaient également réalisés, pour aider les femmes à tourner la page et accepter leur corps. "On est là pour les aider à faire cette transition vers la suite. On a fait un arrêt sur image, mais c'est pas fini."
 
Tourcoing : des femmes tatouées après le traitement de leur cancer du sein

 

Le camion des pompiers de l'Oise en rose


Même les secours s'y mettent ! Les sapeurs-pompiers de l'Oise ont dévoilé, le 1er octobre, une photo d'un de leurs camions peint en rose à l'occasion d'Octobre rose.
 


 

Un salon de beauté itinérant à Lille


Pour finir, une initiative qui n'est pas forcément liée à Octobre rose, mais qui s'inscrit dans une même démarche. C'est une caravane qui roule partout en France, tout au long de l'année, mais elle est particulièrement sollicitée pendant le mois d'octobre. L'"Échappée rose" est un salon esthétique itinérant, qui s'adresse aux femmes atteintes de cancer mais également aux accompagnants, pour les soulager.

"Quand on fait les soins à l'hôpital, on est à l'hôpital.La caravane, elle permet de créer un environnement, de partir où on veut" confie Rivana Narainsamy, socio-esthéticienne au sein de l'association.
 

France 3 Nord Pas-de-Calais

Découvrez "L'échappée rose", un salon de beauté itinérant pour les femmes atteintes d'un cancer. #octobrerose


Des soins qui les détendent, mais améliore aussi l'image que des patientes ont de leur corps parfois meurtri. "Au niveau de l'estime de leur corps, c'est quelque chose de très important" souligne Frédéric Courtin, éducateur spécialisé au Centre Oscar Lambret.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société insolite sorties et loisirs octobre rose