Xavier Bertrand : réactions des élus LR des Hauts-de-France après sa décision de participer au Congrès

Xavier Bertrand a donc annoncé sa décision ce lundi : oui, il concourra au vote des adhérents LR le 4 décembre prochain aux côtés de Valérie Pécresse et Michel Barnier notamment. Les élus Les Républicains de la région saluent une très bonne décision.

C’est le premier candidat au Congrès LR du 4 décembre prochain à venir se présenter devant les 150 sénateurs de sa famille politique, à Paris. Au lendemain de l’annonce de son ralliement au vote des militants Les Républicains, Xavier Bertrand a présenté les grandes lignes de son programme. Une prestation appréciée. "Une dizaine de collègues ont ensuite pris la parole", confie Olivier Paccaud sénateur de l’Oise attaché aux Républicains, "des sénateurs pro-Pécresse et pro-Barnier, ils ont été unanimes à saluer le choix du président des Hauts-de-France."

Lundi 11 octobre 2021 au soir, Xavier Bertrand a mis fin au suspense qu’il entretenait depuis plusieurs semaines. Allait-il se présenter au congrès organisé par son ancien parti Les Républicains ou poursuivrait-il sa candidature en solo ? C’est la première solution que le président de la région des Hauts-de-France s’est résolu à choisir. 

Une décision que saluent ces soutiens. "Cette annonce est une excellente chose," déclare Sébastien Huygues, député de la 5ème circonscription du Nord. "Xavier Bertrand est dans une logique de rassemblement de sa famille politique avec toutes les chances de pouvoir l’emporter avec un seul candidat."

"Malgré le dernier sondage en date qui le donne encore largement favori à droite avec 16 % des intentions de vote", constate Julien Dive, député de la deuxième circonscription de l’Aisne et soutien de l’équipe Bertrand, "il aurait pu continuer sa stratégie en dehors du parti. Mais il a pris en compte tous les éléments, notamment qu’il n’était pas possible de se retrouver en janvier-février avec deux candidats à droite."

Soutien de Michel Barnier, Daniel Fasquelle, maire du Touquet y voit d’abord, lui, la réussite de la stratégie de son parti. "C’est une victoire pour les Républicains, déclare l’ancien député, dans la mesure où personne aujourd’hui ne peut se passer de notre soutien et les Républicains ont, après des mois difficiles, réussi à trouver le moyen de départager nos candidats". Il croit aux chances de Xavier Bertrand. Les militants peuvent avoir des préférences, explique-t-il, mais je sais qu’à la fin, entre tous les candidats potentiels, ils choisiront celui qui est le mieux placé donc si Xavier Bertrand conforte sa position dans les sondages, les militants le choisiront. 

Une hypothèse favorable que ne partage pas Pierre Mathiot, directeur de l’Institut d'Études Politiques de Lille. "C’est un vrai risque que Xavier Bertrand prend, souligne le politologue. Pour le moment il a un peu perdu la main. Ça va être les militants à jour de cotisation qui vont choisir le candidat. Et là, pour le coup, on a une vraie incertitude sur l’existence d’une dynamique "tous sauf Bertrand". Xavier Bertrand ferait une erreur en considérant que les militants vont voter pour lui parce qu’il est le premier dans les sondages. C’est un peu naïf de croire que les militants vont voter avec raison."

Xavier Bertrand a maintenant 7 semaines pour convaincre de sa candidature les militants d’un parti LR qu’il a quitté avec fracas en 2017.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique