Portes ouvertes ce dimanche dans les refuges de la SPA pour l'adoption

Comme chaque année, la Société Protectrice des Animaux organise un grand week-end d'adoption dans tous ses refuges de France. L'acteur Didier Bourdon soutient cette année cette manifestation par un message sur You Tube. 

© Martin Bureau (AFP/archives)
C'est un rendez-vous très important chaque année pour la SPA, qui se mobilise tout un week-end pour faire adopter ses animaux. 
" Nos salariés et bénévoles seront ravis de vous accueillir pour vous conseiller et vous présenter les animaux des refuges, qui n'attendent qu'une chose : repartir dans vos bras, en direction d'un foyer chaleureux et aimant. Le tout, bien sûr, dans le cadre d'une adoption responsable", explique la SPA sur son site internet. 

Plus d'animaux, moins d'adoptions

Cette année, la SPA propose dans le cadre des Journées portes ouvertes de ses 56 refuges, des milliers de chiens et chats mais aussi des lapins et des rongeurs.
L'association déplore le recul du chiffre des adoptions cet été: 6.477 pensionnaires ont trouvé un nouveau foyer au cours de l'été 2012, 8,7% de moins qu'en 2011.
Quant à la durée moyenne du séjour des pensionnaires, elle était de 78 jours en 2009 et de 91 jours en 2012.

Une vidéo de Didier Bourdon

Des célébrités chaque année encouragent et soutiennent la SPA. Pour ce week-end, le comédien Didier Bourdon a tourné une petite séquence vidéo dans un refuge. 
Propriétaire d'une petite chienne depuis quelques années, il assure "qu'un animal apporte présence et réconfort".
"C'est une présence qui ne calcule pas, par ces temps qui courent, des gens qui ne calculent pas, n'ont pas d'arrière-pensée, ça vaut le coup de les avoir près de soi!", assure l'acteur, filmé lors de sa visite dans un refuge.
Didier Bourdon, week-end adoption à la SPA
Adopter un animal : mode d'emploi

Les candidats à l'adoption doivent se munir d'un justificatif de domicile et d'une pièce d'identité: il leur en coûtera 140 euros pour un chien et 80 pour un chat, correspondant aux frais de "puçage" (pose d'une puce ou transpondeur), de vaccination et de stérilisation.
"Ceux qui adopteront un chiot ou un chaton, notre contrat prévoit la prise en charge de la stérilisation. L'animal devra donc être ramené pour l'intervention", a précisé à l'AFP Orianne Vatin, porte-parole de la SPA.

Cliquez ici pour trouver le refuge SPA le plus près de chez vous


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux société