Le moral des pêcheurs de coquille à marée basse

Publié le Mis à jour le
Écrit par LQ

Au lendemain de leur coup de force en mer auprès des navires anglais, les pêcheurs de coquille bas-normands se sentent "sacrifiés". 

"Ca fait des années qu'on gère la ressource, et eux ils nous prennent ça sous le nez. Et on ne peut rien faire." résume Mathieu un jeune patron de pêche resté au port ce matin. 
La plupart des bateaux de notre région ont repris la mer, car il faut bien ramener la coquille et la vendre. Et payer l'équipage. 

Le face à face avec les anglais n'a pas changé les choses : les anglais et écossais ont parfaitement le droit de pêcher tous les jours la coquille au large de la Baie de Seine. 
Même si c'est injuste, et même si les pêcheurs normands et britanniques ne luttent pas à arme égale. 

Que faire ? Puisque tout cela est légal ? 
La France aurait demandé à Bruxelles de fermer temporairement les zones de pêche, mais le temps que la décision soit prise .... 
Les normands ont exprimé leur ras-le-bol. La tension n'est pas retombée, et un nouveau coup de force n'est pas à exclure. 

Voir le reportage ce matin à Port-en-Bessin (Calvados) de Jérome Ragueneau et Franck Bodereau. 
durée de la vidéo: 01 min 18
les pêcheurs bas-normands dépités