• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Procès de 3 militants anti nucléaire à Cherbourg

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Agés de 26 à 39 ans, les trois prévenus comparaissaient devant le tribunal de Cherbourg ce mardi matin après les échauffourées du 23 novembre 2011 entre manifestants et forces de l'ordre.

Par Catherine Berra

Militants du collectif "Valognes Stop Castor", ils en étaient devenus les portes-parole face à l'ampleur prise par leur mouvement de protestation contre un train de déchets nucléaires allemands.  

Aujourd'hui, ils comparaissent pour des chefs d'accusation lourds : incitation à l'attroupement armé et destruction de biens d'autrui. 

On leur reproche d'être à eux trois les organisateurs d'un vaste mouvement qu'ils auraient prémédité, le blocage d'un train de déchets nucléaires vitrifiés à destination de Gorleben, l'installation d'un camp à proximité de Valognes et les violents affrontements qui ont opposé militants et forces de l'ordre.

Bloqué tout au long de son voyage, ce convoi, le dernier entre la France et l'Allemagne, avait battu tous les records de ralentissement. Plus de cent neuf heures pour parcourir les 1 500 kilomètres.


Manifestation de 80 militants anti nucléaire venus soutenir les 3 prévenus ce mardi matin à Cherbourg / © Patrick Mertz
Manifestation de 80 militants anti nucléaire venus soutenir les 3 prévenus ce mardi matin à Cherbourg / © Patrick Mertz
80 manifestants sont venus les soutenir à Cherbourg car ils encourent de lourdes peines : jusqu'à 7 ans de prison et 100 000 euros d'amende.

Le jugement a été mis en délibéré.


Reportage : Sylvain Rouil et Patrick Mertz

procès de 3 militants anti nucléaire à Cherbourg

Sur le même sujet

blocage du lycée d'Avranches

Les + Lus