Pétroplus : "on espère un dossier qui soit validé"

Au terme d’un grande journée d’action, Yvon Scornet, porte parole de l’intersyndicale des salariés de la raffinerie Pétroplus,  était l’invité du 19/ 20 de France 3 Haute-Normandie.

Le temps joue contre Pétroplus

Distribution de tracts, opération ville morte, rassemblement de soutien, annonce d’un possible repreneur Libyen, clôture des dossiers au tribunal de commerce : cette journée du lundi 5 novembre était un épisode bien chargé dans le feuilleton de la raffinerie Pétroplus de Petit-Couronne.
C’est à 19h, en direct dans le journal télévisé de France 3 Haute-Normandie qu’Yvon Scornet a fait le bilan de tous ces événements.

Il a confirmé qu’il y avait bien des dossiers de "marques d’intérêts"  d’autres repreneurs potentiels que NetOil et  d’ APG (Alafandi Petroleum Group) et  qualifié le projet libyen d’intéressant. Au total il s’agit de 5 dossiers mais, "on est pas fixé sur Net Oil, on étudie toutes les offres, l’intersyndicale travaille à fond sur tous les dossiers en liaison quotidienne avec le gouvernement". 

Quant aux délais, il  a réclamé du temps  "car le temps joue contre Pétroplus" . Pour Yvon Scornet, il est vital que le tribunal de commerce accepte demain de prolonger le délai de dépôt des  dossiers de candidatures.  Réponse ce mardi en début d’après midi

VIDEO : le film de la journée et  l'interview d'Yvon Scornet