• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

L'Aigle : les vêtements de la fillette allergique finalement mis hors de cause

Les premiers résultats des analyses pratiquées semblent montrer que les vêtements offerts à la fillette pour son anniversaire ne sont pas responsables de sa grave crise d'allergie.

Par Catherine Berra

Quoi qu'il en soit, selon la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des personnes, aucune trace de diméthylfumarate (DMF) n’a été trouvée sur la jupe et le T-shirt achetés pour l'occasion dans un magasin de L'Aigle.

Blandine Grimaldi, directrice de la DDCSPP, l'affirme aujourd'hui : l'allergie de la fillette de 4 ans n'a pas été provoquée par le fongicide, interdit en France depuis 2008, et qui avait été mis en cause dans un premier temps comme étant le responsable de la crise de l'enfant au lendemain de sa fête d'anniversaire, début octobre.

"Les premiers résultats sur le diméthylfumarate suspecté d'être à l'origine de l'allergie déclarée par une fillette de L'Aigle sont tombés hier soir. Ils sont négatifs. Aucune trace de ce produit n'a été relevée sur les vêtements soumis à l'analyse. Une enquête sur l’étiquetage du vêtement est en cours. La suite donnée à cette affaire relève dorénavant du parquet qui décidera des poursuites judiciaires", écrit la préfecture de l'Orne à l'instant dans un communiqué qu'elle vient de publier.

L'enfant avait dû être hospitalisée face à l'ampleur de sa réaction cutanée. Elle est aujourd'hui totalement guérie selon son père.

Sur le même sujet

Embarquez à bord d'une moissonneuse-batteuse !

Les + Lus