Le député UMP de la Manche, Philippe Gosselin, appelle au maintien de l'aide alimentaire européenne

Le député UMP de la Manche Philippe Gosselin a appelé lundi le gouvernement "à peser de tout son poids" pour que le programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD) "continue".

© Archives AFP / Johanna Leguerre
Une prise de position qui intervient au lendemain d'un "appel solennel" à la mobilisation du Secours populaire pour sauver ce programme.

"J'appelle plus que jamais le gouvernement à peser de tout son poids, dans les six semaines à venir, avant le sommet européen, pour que le programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD) continue", écrit l'élu de Saint-Lô dans un communiqué.

Le PEAD permet de distribuer des repas à 18 millions d'Européens dans le besoin, dont 4 millions de Français, via les associations (en France, le Secours populaire, les Banques alimentaires, les Restos du Coeur et la Croix-Rouge).
Ce programme est en sursis jusqu'à fin 2013 depuis que l'Allemagne a réclamé en 2011 la fin de son financement communautaire, arguant que l'aide sociale relevait des Etats et non de l'Union européenne (UE).
Son sort reste soumis aux discussions sur le budget de l'UE 2014-2020, reportées à un prochain sommet début 2013, après l'échec de la semaine dernière à trouver un accord.

"Que serait l'Europe si elle ne pouvait nourrir les siens? A l'heure où la crise frappe de plus en plus (...), il est essentiel que les personnes les plus en difficultépuissent être aidées", insiste le député de ce département rural.
"Se nourrir est un besoin de première nécessité, c'est une solidarité élémentaire que l'Europe ne doit pas négliger mais doit au contraire cultiver. C'est une question de justice derrière laquelle tous les hommes de bonne volonté peuvent se retrouver face aux égoïsmes de certains Etats
", conclut-il.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société alimentation social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter