La Libye finalement intéressée par Pétroplus ?

Les investisseurs libyens signent une lettre de confidentialité sans pour autant faire avancer le dossier de la reprise de la raffinerie de Petit-Couronne (Seine-Maritime)

Le temps presse

La Libyan investment authority (LIA) a signé une lettre de confidentialité avec Petroplus concernant la raffinerie de Petit-Couronne, alors qu'il avait démenti lundi s'intéresser à cette entreprise, a indiqué à l'AFP le ministère du Redressement productif.

"Le fonds libyen a signé un accord de confidentialité avec Petroplus", a-t-on simplement déclaré, sans autre précision.

Selon l'Intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC, cette lettre a été signée mardi matin avec les administrateurs judiciaires de la raffinerie en liquidation depuis le 16 octobre. "Cela veut simplement dire que les Libyens ont accès, comme une quarantaine d'autres sociétés avant eux, aux données industrielles et économiques de l'entreprise", a précisé Yvon Scornet, son porte-parole.
Ce syndicaliste a ajouté ne pas croire en cette solution. "Ils ne sont pas vraiment intéressés et cela va retarder de deux ou trois mois l'issue du dossier alors que nous ne pouvons plus attendre", a-t-il assuré.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité