Des propositions concrètes pour lutter contre le désert médical dans le département de l’Eure

Des professionnels de santé de l’Eure se préoccupent du manque de médecins. Exemple à Rugles.

Par Richard Plumet avec Frédéric Lafond

Des communes rurales sans médecins ?

Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a présenté cette semaine son plan pour lutter contre la désertification médicale. L'Eure est l'un des départements les plus mal classés en France sur le plan de la démographie médicale avec 1 médecin pour 2728 patients (contre 1 médecin pour 1322 patients au niveau national) 
A Rugles, où les quatre médecins de la commune vont partir à la retraite en même temps, le problème va bientôt se poser. Pour anticiper cette situation des propositions sont exprimées : créer des pôles de santé, déléguer certaines compétences à des infirmières, demander à des étudiants en médecine de faire une partie de leurs études dans des secteurs  où il manque des généralistes, ou bien encore généraliser les cabines de télé-conseils ("visio-accueil")  pour poser des questions de santé à distance…

VIDEO : le reportage France 3 Haute-Normandie de Frédéric Lafond et Eric Lombaert avec les interviews de :
  • Docteur Patrick Verdavoine, conseiller Général (PS) du canton de Rugles  et médecin Généraliste
  • Docteur  Denis Guitton,  maire de Rugles (Le Nouveau Centre)  et médecin Généraliste
14/12/2012_désert médical dans l'_Eure

 

Sur le même sujet

Jazz Orne Danse

Les + Lus