Cet article date de plus de 8 ans

THT : un éleveur accuse les "courants vagabonds"

Au Mesnil-Thébault, dans le sud du département de la Manche, Thierry Charuel a choisi de mettre fin à son activité d'éleveur. Ses vaches sont régulièrement malades. Il met en cause la ligne à haute-tension toute proche.
Thierry Charuel soupçonne la ligne à Très-Haute-Tension de nuire à la santé de son troupeau. Il a décidé de reconvertir son exploitation.
Thierry Charuel soupçonne la ligne à Très-Haute-Tension de nuire à la santé de son troupeau. Il a décidé de reconvertir son exploitation. © France 3 Basse-Normandie
La stabulation est située à proximité de la ligne à Très-Haute-Tension
La stabulation est située à proximité de la ligne à Très-Haute-Tension © France 3 Basse-Normandie

Depuis des années, Thierry Charuel tente de faire admettre que ses vaches souffrent de la proximité avec la ligne à Très HauteTension (THT). En vain. Les études menées par RTE ne semble pas avoir établi de lien de cause à effet. De guerre lasse, il a donc préféré mettre fin à son activité d'éleveur. Ses vaches "seront mieux ailleurs", dit-il, sans rien cacher de son immense désarroi. C'est un "échec".

Le reportage de Stéphanie Vinot et Joël Hamard :


Les intervenants :
- Thierry Charuel, agriculteur au Mesnil-Thébault
- Serge Provost, ancien éleveur à Saint-Laurent de Terregatte
- François Dufour, vice-président du conseil régional

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société agriculture