• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Mondeville : 2 des pères en colère ont investi le pylône du centre commercial ce jeudi matin

Les pères en colère se sont accrochés au pylône du centre commercial de Mondeville 2, près de Caen ce jeudi matin / © France 3 Basse-Normandie
Les pères en colère se sont accrochés au pylône du centre commercial de Mondeville 2, près de Caen ce jeudi matin / © France 3 Basse-Normandie

Il était 03:00 ce jeudi lorsque 3 hommes ont escaladé la tour publicitaire emblématique du centre commercial Mondeville 2, à côté de Caen. Deux pères et le représentant d'une association de soutien.

Par Catherine Berra

Les deux pères, tous deux Bas-Normands de 34 et 48 ans, protestent contre le fait qu'ils ne voient plus leurs enfants partis vivre au loin avec leurs mères. L'un, un bébé de 10 mois, est parti il y a sept mois à Orléans. L'autre, une adolescente de 17 ans, est, elle, partie à Lyon depuis cinq ans.

Depuis tout ce temps, ces deux hommes n'ont quasiment plus revu leurs enfants.

Les pompiers et la police au pied du pylône / © Cyril Duponchel - France 3 Basse-Normandie
Les pompiers et la police au pied du pylône / © Cyril Duponchel - France 3 Basse-Normandie

Ils sont soutenus dans leur action par un membre de l'association "Amour, justice et enfants de divorcés" qui revendique la résidence alternée des enfants de couples divorcés et la déjudiciarisation des affaires familiales et proteste contre le placement abusif des enfants par les services sociaux.

Six engins des sapeurs-pompiers se trouvent actuellement au centre commercial Mondeville. Les trois hommes en colère se sont arnachés avec des cordages en haut du pylône.

Trois banderoles sont déployées sur lesquelles on peut lire "Pères bafoués, enfants volés, ça suffit" ou encore "Justice complice".

Ces hommes affirment souffrir de la coupure du lien avec leurs enfants depuis que les mères ont déménagé loin de Caen et de Mondeville où ils résident, ce qui fait qu'ils ne voient plus leurs enfants.

Deux sapeurs-pompiers du Grimp sont montés pour parlementer avec les hommes et pour les sécuriser avec du matériel approprié.

La police est également sur les lieux avec les services de sécurité de Mondeville 2. 

Reportage, Aurélie Misery et Cyril Duponchel :
Des pères en colère sur un pylône à Mondeville
Ce jeudi en fin de journée, on apprenait que le cabinet du préfet du Calvados propose de recevoir les deux hommes la semaine prochaine.

Catherine Denis, la Procureure de la République de Caen ne peut quant à elle les recevoir car ces affaires ne sont pas du ressort du parquet de Caen.


Sur le même sujet

Le Havre / Fise Xperience 2018

Les + Lus