Virgin : offres de reprise rejetées, la fermeture semble inéluctable

Le logo du groupe Virgin. / © Joël Saget / AFP
Le logo du groupe Virgin. / © Joël Saget / AFP

Le tribunal de commerce de Paris a rejeté ce lundi après-midi les deux seules offres de reprise partielle des 26 magasins. Les mégastores, dont celui de Rouen, semblent donc condamnés.

Par Marc Moiroud avec AFP

Ce lundi, le tribunal de Commerce de Paris a donc rejeté lundi les offres de reprise de Virgin, l'une émanant du spécialiste des loisirs créatifs Cultura et l'autre de Vivarte, groupe multi-enseignes de prêt-à-porter et chaussures (dont les marques André et La Halle). Lors d'une audience spéciale le 17 juin à 14 heures, Il examinera la liquidation judiciaire de Virgin qui semble désormais inévitable.

Une délégation de 150 salariés s'était mobilisée peu avant le début de l'audience, devant le magasin emblématique des Champs Elysées, à Paris.

Les syndicats avaient  rendu un avis défavorable sur les deux offres de reprise, car elles ne portaient que sur une soixantaine de postes fermes, alors que Virgin emploie 960 salariés.

Avant de se rendre devant le tribunal de commerce, les salariés prévoyaient de rendre visite à l'un de leurs actionnaires, Lagardère, pour, a expliqué Guy Olharan (CGT), "l'inciter à abonder au plan social. Le budget de ce plan est actuellement de huit millions d'euros", alors que les syndicats estiment qu'il faudrait près du double pour un plan "décent".

Sur le même sujet

fermeture du dernier magasin d'aeromodelisme à Caen

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne