Cet article date de plus de 7 ans

Jean-Marc Ayrault retient la Ligne Nouvelle Paris Normandie via une amélioration du Mantois et une nouvelle gare à Rouen

Le Premier Ministre a présenté mardi 9 juillet le plan d'investissements pour l'avenir. Même si un coup de frein a été donné aux projets de train à grande vitesse, l'amélioration du Paris-Mantes et la nouvelle gare à Rouen font partie des priorités.

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault
Le premier ministre Jean-Marc Ayrault © MaxPPP
Suite à la remise du rapport Duron de la commission Mobilité 21, le 27 juin dernier, Jean-Marc Ayrault a affiché les arbitrages réalisés par le gouvernement. La plupart  des projets de ligne à grande vitesse sur l'hexagone a été remisée après 2030. La Haute-Normandie est finalement bien lotie. Le scénario 2 du rapport Duron a été choisi par le Premier Ministre. En clair d'ici à 2030, les travaux pour améliorer le tronçon entre Paris Saint-Lazare et Mantes-la-Jolie devraient être effectués. Ces améliorations devraient permettre de gagner 15 minutes sur le temps de trajet entre la Haute-Normandie et Paris. Une nouvelle gare à Rouen devrait aussi voir le jour.

Par ailleurs, l'électrification et l'aménagement de l'axe ferroviaire Serqueux-Gisors vont être réalisés pour le fret. L'objectif est à nouveau de désengorger la ligne Mantes-la-Jolie Paris aujourd'hui plus que saturé. Enfin, le contournement Est de Rouen par une liaison entre l'A13 et l'A28 figure aussi parmi les priorités.

Cependant, tous ces projets devraient rediscutés tous les cinq ans dans le cadre du contrat Etat-Région en fonction de leurs avancées et des financements.

> Voir la réaction de Alain Le Vern, président de la Région Haute-Normandie, satisfait de ces arbitrages



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports