la réactions des élus et des industriels au projet de parcs hydroliens

Après le lancement de la filière hydrolienne, par François Hollande, comment réagissent les élus locaux et les géants de l'énergie, présents lundi matin à Cherbourg ?

Jean François Le Grand, président dvd du conseil général de la Manche
Jean François Le Grand, président dvd du conseil général de la Manche © F3 BN

Trois ou quatre fermes, comprenant chacune cinq à dix hydroliennes, seront implantées sur deux sites : le raz Blanchard, connu pour être le courant le plus puissant d'Europe et le passage du Fromveur, au large du Finistère, a confirmé le chef de l'Etat.

Chacune des fermes sera subventionnée par l'Etat à hauteur de 30 millions d'euros, et le tarif d'achat de l'électricité produite sera fixé à 173 euros par mégawattheure. 

Les candidats vont avoir six mois pour peaufiner leur dossier. A l'horizon 2015, commencera la phase expérimentale, avant d'entamer le développement commercial. Et le président d'insister : parmi les diverses formes d'énergie marine, "les hydroliennes représentent la formule la plus prometteuse", estimant qu'à l'horizon 2020, elles pourrait produire 3 GW/h, ce qui "représente 3 réacteurs nucléaires".

La réaction des élus normands et des industriels, dans ce reportage de Sylvain Rouil 
et Claude Leloche
 

durée de la vidéo: 01 min 57
Projet hydrolien : la réaction des élus et industriels


Intervenants : 
Jean-François Le Grand, président DVD du conseil général de la Manche
Jean-Michel Houllegatte, maire PS de Cherbourg-Octeville
Gérard Mestrallet, PDG de GDF-SUEZ

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables politique mer environnement économie françois hollande
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter