• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

DDay : plaintes contre une vidéo d'extrême droite qui s'attaque au devoir de mémoire

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Une association du souvenir bas-normande, ainsi qu'un établissement scolaire du Calvados, ont déposé plainte contre une vidéo diffusée sur internet qui s'attaque de façon très virulente au devoir de mémoire et aux commémorations du Débarquement. 

Par LQ

C'est une vidéo qui est apparue il y a quelques mois sur la toile. Très bien référencé par Google, et hébergé sur un site d'extrême droite, ce film de 45 minutes conteste le devoir de mémoire transmis aux jeunes générations, notamment dans les commémorations du Débarquement de Normandie. 
La vidéo remet aussi en question les visites des camps de concentration organisées régulièrement pour les élèves de collèges ou de lycées.
L'auteur de la vidéo affirme y "exposer les mécanismes, les ressorts et les mensonges de la propagande, une propagande imposée aux jeunes générations au nom du « devoir de mémoire »". 

Après 15 minutes consacrées au cérémonies du Débarquement en Normandie, le film bifurque sur les camps de concentration nazis, et remet en cause les preuves de l'extermination des déportés juifs.  
L'auteur de cette vidéo s'appelle Vincent Reynouard. C'est un militant négationniste notoire âgé aujourd'hui de 44 ans. Ancien étudiant à Caen, il était professeur de mathématique à Honfleur (Calvados), avant d'être révoqué par l'Education nationale en 1997. Il a été condamné par la justice en 2007 pour "contestation de crimes contre l'humanité". 

Dans cette vidéo, Vincent Reynouard vise aussi une association dédiée au devoir de mémoire envers les soldats canadiens qui ont débarqué en Normandie en 1944, la Westlake Brothers Souvenir. La WBS organise régulièrement des cérémonies pour ces soldats, auxquels participent des jeunes.  
Le Président de cette association se dit "consterné" et a déposé plainte pour "négation de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, et pour usage d'images non autorisées". 
Une école de Trévières a également déposé plainte. Ainsi qu'une communauté de communes. D'autres collectivités pourraient en faire de même. 
La région Basse-Normandie a commandé une expertise juridique de cette vidéo. 

Voir le reportage de Jean-Baptiste Pattier et Louise Simondet (ITW : Christophe COLLET, Président de l'association Westlake Brothers Souvenir)
Vidéo polémique sur le devoir de mémoire



Sur le même sujet

L'origine des oeufs de Pâques - avril 2019

Les + Lus