Cet article date de plus de 6 ans

Sénarpont (80) : le vieux barrage détruit, la voie est libre pour les poissons

La Bresle serpente sur deux bras dans le beau paysage de Sénarpont aux confins de la Seine-Maritime et de la Somme. Les poissons migrateurs peuvent frayer sur 8 kilomètres supplémentaires sans entrave

© Stéphane l'Hôte


C'est l'une des décisions prises lors du Grenelle de l'environnement. Il faut rétablir la continuité migratoire sur les cours d'eau. Certains barrages peuvent être détruits.

A Sénarpont, ses origines remontaient au VIIIe siècle. L'énergie de l'eau a servi aux moulins de la Bresle et à une petite centrale électrique. Depuis, il était inutilisé. La chute d'eau d'1 mètre 70 était infranchissable pour les poissons migrateurs.

L'ancien barrage de Sénarpont
L'ancien barrage de Sénarpont © Stéphane l'Hôte

A cet endroit, le barrage a disparu et le débit de la rivière est réparti sur deux bras. Les saumons, truites de mer et anguilles pourront frayer.

Lien : le plan de gestion des poissons migrateurs du bassin Seine-Normandie

Le reportage de Raphaël Deh et Stéphane l'Hôte

suppression barrage bresle

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement