• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Municipales à Lisieux : Large victoire de Bernard Aubril

Bernard Aubril a été réélu pour la troisième fois consécutive à la tête de la ville de Lisieux, capitale du Pays d'Auge (Calvados). / © France 3 Basse-Normandie
Bernard Aubril a été réélu pour la troisième fois consécutive à la tête de la ville de Lisieux, capitale du Pays d'Auge (Calvados). / © France 3 Basse-Normandie

Sans surprise, Bernard Aubril (DVD) est réélu pour la troisième fois consécutive maire de Lisieux avec 40,12 % des voix. Eric Lehéricy (UMP) n'a pas réussi avec 31,92 % des suffrages à faire de l'ombre à la grande popularité de son rival. La gauche et le FN terminent loin derrière. 

Par J.-B. P.

Une victoire historique. Bernard Aubril est le deuxième maire de l'histoire de la Vème république a être réélu au moins trois fois consécutivement à la tête de la ville de Lisieux. Robert Bisson avait été maire de la capitale du Pays d'Auge de 1951 à 1977.
Les Lexoviens ont reconduit largement pour un nouveau mandat le maire sortant Bernard Aubril, Divers droite avec 40,12 % des voix, contre 31,92 % pour son rival de droite et ancien adjoint Eric Lehéricy (UMP).
Ce dernier avait choisi de partir contre Bernard Aubril un an avant les élections municipales. L'UMP avait d'ailleurs préféré investir officiellement Eric Lehéricy, directeur de la Chambre de commerce et d'industrie de Lisieux à Bernard Aubril, le directeur d'école primaire à la retraite. Les électeurs n'ont eu que faire de ses querelles d'appareil, les Lexoviens ont voté massivement pour Bernard Aubril. Aucune fusion entre les deux listes de droite n'a été envisagée pendant cet entre-deux tour tellement les rancunes et l'inimitié est forte entre les deux hommes. 

La gauche à 20,22 %
La liste de Laurent Sodini dépasse à peine les 20 % des voix et ne recueille que 20,22 % des suffrages. La gauche n'arrive pas à reconquérir la ville et l'époque de Yvette Roudy, maire de Lisieux de 1989 à 2001, semble bien lointaine désormais. Et ce ne sont pas les réserves de voix de la liste de Etienne Brasselet (Front de Gauche) avec seulement 4,39 % des suffrages au premier tour qui pouvaient permettre à la gauche unie de prétendre à la victoire. 

Le FN à 7,73 % des voix 
La liste du FN emmenée par Benjamin Piel a réalisé un score presque inférieure à celui de la semaine dernière avec un peu plus de 7 % des voix. Un élu du parti d'extrême droite siégera au conseil municipal de Lisieux.

Reportage de Rémi Mauger et Stéphanie Lemaire

Municipales à Lisieux: large victoire de Bernard Aubril






Sur le même sujet

le résistant communiste Roland Leroy

Les + Lus