Xavier Gravelaine nommé manager général du Stade Malherbe de Caen

L'ancien attaquant était consultant pour Eurosport depuis sa retraite sportive. Il a accepté de revenir dans son club de coeur, celui de ses débuts, pour y occuper un poste d'encadrement dont il a précisé les contours lors de la conférence de presse d'après-match.

Xavier Gravelaine en conférence de presse au stade d'Ornano à Caen le vendredi 9 mai 2014
Xavier Gravelaine en conférence de presse au stade d'Ornano à Caen le vendredi 9 mai 2014 © Florent Turpin / France 3 Basse-Normandie
Peut-être les dirigeants du club espéraient-ils que cette annonce coïnciderait avec le retour du Stade Malherbe en Ligue 1 ? Plus prosaïquement, sans doute ont-ils profité de la présence de Xavier Gravelaine au stade d'Ornano vendredi soir, puisque la chaîne Eurosport, pour laquelle il travaille, retransmettait le match joué contre Tours (sa ville natale...). La nouvelle est tombée vers 23 heures :

A partir de la saison prochaine, Xavier Gravelaine sera le bras droit du président Jean-François Fortin. Un poste en CDI, sur mesure pour l'ancien buteur.

Xavier Gravelaine répond aux questions des journalistes en conférence de presse :
durée de la vidéo: 06 min 26
Xavier Gravelaine, futur manager du SMC



Un mercenaire du foot moderne resté attaché au Stade Malherbe


Il existe assez peu d'équivalent dans un milieu où les travailleurs du ballon changent pourtant de maillot comme de chemise ! Au cours de sa carrière, Xavier Gravelaine a été transféré 18 fois ! Il a porté les couleurs de 16 clubs, en France essentiellement, et en Angleterre. Ce gaucher était doté d'un sens du but indéniable, d'une technique élégante et d'un caractère entier. C'est peut-être cette dernière qualité qui lui a valu d'être un attaquant-voyageur : Xavier Gravelaine préférait faire ses valises plutôt que de travailler pour des entraîneurs, des présidents ou des coéquipiers avec qui le courant ne passait plus.
En 1996, alors au Paris Saint-Germain il étrille son coach, le sanguin Luis Fernandez dont il n'apprécie pas "les leçons de morale". Il pose son sac à Strasbourg, puis à Guingamp, à Marseille, à Montpellier, et de nouveau au Paris Saint-Germain, et ainsi de suite... Finalement, c'est au Stade Malherbe qu'il aura probablement vécu ses plus belles années. Il y est revenu en 2001 quand le club était en Ligue 2. Et c'est à Caen qu'il avait lancé sa carrière en 1991, inscrivant 30 buts en deux saisons (ce qui lui valut de porter le maillot de l'équipe de France à quatre reprises). Aucun supporter n'a oublié l'intenable avant-centre du match de coupe d'Europe Caen-Saragosse en 1992 : généreux, combatif, il incarnait ce qui étaient alors les valeurs de ce club. 

Revoir l'émission CSports spéciale Caen-Saragosse :

Florilège du passage de Gravelaine à Marseille :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sm caen football c sports sport