Cet article date de plus de 7 ans

Le carnaval de Granville candidat de la France au patrimoine culturel de l'UNESCO

La candidature présenté par le comité d'organisation du carnaval de Granville a été retenue par le ministère de la culture pour postuler au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO
La nouvelle doit être officialisé ce vendredi soir lors de l'assemblée générale du comité d'organisation du carnaval de Granville. Depuis 2009, celui-ci prépare sa candidature pour intégrer le patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO. Derrière ce concept, l'organisation des Nations-Unies entend: "les traditions ou les expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel". La sauvegarde de ce patrimoine est inscrite au sein de la convention de 2003 adoptée par la conférence générale de l'UNESCO. Cette inscription au "patrimoine culturel immatériel" constitue une sorte de label reconnu internationalement.

Le comité d'organisation du carnaval de Granville vient de franchir une étape importante dans l'obtention de ce label. Les pays ne peuvent présenter qu'un seul candidat par an. Les pays n'ont le droit de présenter qu'un seul candidat par an. C'est le dossier granvillais qui a été retenu par le ministère de la culture pour 2015 parmi trois candidatures. Une étape importante mais qui ne garantit pas l'inscription au patrimoine culturel immatériel puisque c'est l'UNESCO qui prend la décision finale. Celle-ci sera connue dans une quinzaine de mois, le temps que l'UNESCO examine le dossier du carnaval de Grnaville. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
carnaval patrimoine