Cet article date de plus de 7 ans

Pétroplus : les représentants de Bolloré, Valgo et Eiffage à Rouen à la préfecture

La reconversion de l'ancienne raffinerie Pétroplus est lancée. Ce vendredi 20 juin, le conseiller de Vincent Bolloré est à Rouen avec le PDG de Valgo et un directeur du groupe Eiffage
© France 3 Normandie


Depuis plus de deux ans, la raffinerie de Petit-Couronne est un dédale industriel vide. 240 hectares. Quatre cent cinquante salariés ont été licenciés après la liquidation en avril 2013.

Ce site raffinait du pétrole sur les bords de Seine depuis 1929. Il va être dépollué et reconverti. Le tribunal de commerce a accepté les dossiers de Bolloré/Valgo. D'anciens salariés ont déposé un recours contre cette décision. Il sera examiné par la cour d'appel de Rouen en juillet

Une activité de stockage d'hydrocarbures, une activité de dépollution des sols, et de déconstruction de matériel ferroviaire,  une plate-forme logistique devraient voir le jour.

Pour la première fois, les repreneurs se sont retrouvés à la préfecture de région pour le comité de pilotage de la reconversion de Pétroplus.

Pour Pierre-Henry Maccioni, préfet de Seine-Maritime, il y a une réelle logique économique, ce n'est pas "une vente à la découpe"

Reportage de Claire Schaffner et Didier Meunier
Intervenants :
présentation reconversion Pétroplus 20 juin

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
raffinerie petroplus économie