Cet article date de plus de 6 ans

La tête dans les nuages, ils cartographient la faune marine du littoral bas-normand

Une de nos équipes a suivi une mission d'observation aérienne des oiseaux et mammifères marins. Le recensement de cette population est nécessaire alors que la Basse-Normandie a décidé de miser sur les énergies marines renouvelables.AIntervenants:

Ces biologistes marins cartographient du ciel la faune marine du littoral bas-normand. Une de nos équipes a pu les suivre lors d'une mission d'observation.
Ces biologistes marins cartographient du ciel la faune marine du littoral bas-normand. Une de nos équipes a pu les suivre lors d'une mission d'observation.
Le 30 septembre 2013, le président de la République, en visite à Cherbourg, annonçait que le Raz Blanchard était l'un des deux sites retenus pour accueillir des fermes pilotes hydroliennes. En avril dernier, la cité du Nord-Cotentin a accueilli la troisième édition du Thétis, le salon international de l'énergie marine renouvelable, secteur sur lequel mise la Basse-Normandie. Si il offre des perspectives de développement économique intéressante, il pose également question quant à son éventuel impact sur l'environnement. C'est la raison pour laquelle est mené un recensement des oiseaux et des mammifères marins du littoral bas-normand afin d'évaluer les possibles conséquences sur la faune marine. Ce travail est mené par un bureau d'études basé à Caen. Une de nos équipes a pu monter à bord d'un bimoteur pour assister à une de ces missions d'observation.

Reportage d'Aurélie Misery et Patrick Mertz
Intervenant:
- Alessio Maglio, biologiste marin

durée de la vidéo: 02 min 07
La tête dans les nuages, ils cartographient la faune marine du Cotentin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement