Cet article date de plus de 6 ans

Mise à l'eau au Havre du premier mât de mesure pour le parc éolien de Fécamp

La fondation du premier mât de mesure a été mis à l'eau ce vendredi au Havre (Seine-Maritime). Elle doit être acheminée au large de Fécamp (Seine-Maritime), afin de réaliser les ultimes évaluations concernant le potentiel éolien et les futures conditions d'exploitation.
© Nagib Benghezela/France 3 Haute-Normandie
Construit sur le port du Havre, le premier mât de mesure grâce à une technologie innovante, a la particularité de flotter. C’est donc par voie maritime qu’il sera acheminé au large de Fécamp. Trois remorqueurs sont nécessaires pour tirer cette structure de 23 mètres de diamètre constituée essentiellement de béton et d’acier.
Elle supportera par la suite une structure de 90 m de hauteur, dont 40 m pour le mât de mesure proprement dit.

Sur le site du futur parc éolien offshore, la structure sera immergée à une trentaine de mètres de profondeur, en la lestant d’eau. Eau qui sera ensuite remplacée par du sable pour assurer sa stabilité.

Cette technique, selon EDF Energie Nouvelles, permet de ne pas recourir aux bateaux-grues, sujets aux mauvaises conditions météorologiques et surtout aux coûts prohibitifs.

Ces mâts de mesure vont permettre d’affiner in situ les futurs conditions d’exploitation du parc offshore qui en 2018, verra l’exploitation de 83 éoliennes.

La puissance totale du parc éolien en mer devrait permettre la production de 498 MW. Ce qui correspond aux besoins moyens en consommation électrique, d'une population de 770.000 habitants.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éolien baie de seine