L'association la chiffo en perte de vitesse

Publié le Mis à jour le
Écrit par E.F

A Caen, très mauvaise publicité pour l'association la chiffo qui mêle collecte de vêtements et réinsertion professionnelle. Il y a un mois, un reportage dans le magazine "Envoyé spécial" mettait en avant le business lucratif du recyclage vestimentaire. Depuis, la Chiffo a perdu 50 % des dons.

Les bornes destinées aux dons sont de plus en plus vides. Pascal et Benoît, deux employés de l'association n'ont de cesse de le constater lors de leurs tournées avec le camion de l'association La Chiffo. Le 20 novembre dernier, le magazine Envoyé spécial mettait en lumière le business lucratif de la collecte des vêtements pour certaines entreprises privées en France. Depuis la diffusion du reportage, c'est à dire en un mois, la structure a observé une baisse de 50%. Les donateurs ont sans doute eu du mal à faire le tri avec les informations diffusées.


La Chiffo: collecte et réinsertion professionnelle

Les vêtements sont récupérés, triés par des fripières puis mis en rayon à la boutique pour être revendus à un prix solidaire. Au total, 51 salariés sont en cdd de réinsertion au sein de la Chiffo. Habituellement chaque semaine l'association récupère un tonne de vêtement rien qu'en boutique, et 5 tonnes dans les conteneurs. Il faut savoir que grâce à ces dons et dès lors aux produits des ventes, ce chantier d'insertion socio professionnel parvient à s'autofinancer à hauteur de 30%, les autres 70% provenant des subventions. 

Reportage Thierry Cléon et Mathieu Beaudouin
durée de la vidéo: 02 min 01
La chiffo en perte de vitesse
Pascal: employé de La Chiffo
Christine Julien: directrice de La Chiffo  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.