Sainte-Cécile (50) : les abattoirs AIM vont déposer le bilan

Lors d'un comité central d’entreprise extraordinaire, les abattoirs AIM ont annoncé qu'ils déposeraient le bilan début de janvier. Conséquence pour les salariés : en cette veille de Noël, leurs salaires ne seront pas versés en décembre. Ils percevront une prime de 800 euros 

L'entreprise compte 600 salariés, répartis sur trois sites : Ste-Cécile (Manche), siège du groupe, Vire (Calvados) et Antrain (Ille et-Vilaine). 


Depuis 2012, le groupe est confronté à des difficultés économiques et financières. Face à « une impasse de trésorerie », AIM ne pourra pas verser la totalité des salaires.

"Normalement, nous avons le salaire et la prime de fin d'année. Là, nous apprenons à la veille de Noël que nous n'aurons que 800 euros", témoigne une salariée


 

Le département de la Manche a débloqué cet après midi un fonds d'urgence, pour soutenir les plus petits salaires, en attendant que les assurances prennent le relais d'ici le 15 janvier.

La prochaine étape consistera à informer le comité central d'entreprise (CCE), le 2 janvier, et à demander la protection du tribunal de commerce.
« Sous l'égide du tribunal de commerce, on pourra trouver des solutions pour la poursuite de l'activité, le but étant de s'adosser à des partenaires industriels ou financiers », a  déclaré la représentante de la direction à l'AFP
.
En 2013, AIM a abattu 81 000 têtes de bétail, dont 81 % de porcs. Son chiffre d'affaires s'élève à 53 millions d'euros

Le reportage de Franck Besnier et Guillaume Le Gouic:

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité