Cet article date de plus de 6 ans

A l'heure de la Normandie réunifiée, Rouen vante son "R" de capitale

C'est l'un des sujets qui fait débat dans la fusion des deux Normandie: quelle la capitale ? Dés le départ, nos voisins haut-normands se sont montrés offensifs. A l'occasion de ses voeux 2015, la mairie de Rouen prend clairement position.
Si l'annonce officielle de la fusion des deux Normandie en juin dernier a été saluée de part et d'autre de la Seine et de l'échiquier politique, très rapidement a surgi un dossier épineux révélant des dissensions: quelle capitale pour la future Normandie réunifiée ?

Nos voisins haut-normands ont immédiatement pris position par la voix du président de Région, Nicolas Mayer-Rossignol: "Il y a une loi qui a été votée le 19 décembre dernier qui dit qu'il n'y a qu'une seule métropole entre Lille, dans le nord, et Rennes, dans l'ouest, qui est la métropole de Rouen Normandie. Donc, évidemment, elle doit être la capitale". Un avis bien tranché qui ne semblait pas ouvrir une possible discussion.

Cette offensive haut-normande contrastait avec une certaine timidité bas-normande. Pour Laurent Beauvais, président de la région Basse-Normandie, la question devait "être traitée sagement en essayant de réfléchir à la notion d'équilibre territorial pour que les uns et les autres s'y retrouvent". Le maire de Caen, Joël Bruneau, restait quant à lui évasif, préconisant une complémentarité des trois principales villes normandes (Rouen, Caen, Le Havre), un point de vue visiblement partagé au mois de novembre par le président de la Basse-Normandie à la veille de la première réunion publique sur la réunification.

En juillet, sept parlementaires bas-normands avaient pourtant pris la plume pour écrire au Premier ministre et défendre la place de Caen comme capitale de la future Normandie réunifiée. Mais l'initiative semble isolée et désespérée face à l'offensive haut-normande. Les deux Normandie vivent leur dernière année d'existence séparée: en décembre prochain, les électeurs normands voteront pour un seul et même Conseil régional. Un budget commun est en préparation. La machine est lancée. Mais officiellement, on n'en connaît pas encore le pilote.

Mais certains ont déjà tranché la question. Sur son site internet, la ville de Rouen n'y va pas par quatre chemins. En haut de chaque page, le slogan suivant: "Rouen, la capitale normande". La municipalité enfonce le clou avec sa carte de voeux 2015 sur laquelle Rouen vante son "R de capitale". Le directeur de la communication de la ville de Rouen, Jérôme Savoye, nous a contacté pour nous préciser que ce slogan ("R de capitale") était utilisé depuis 2008 sur les voeux de la Ville et qu'il n'a aucunement vu le jour dans ce contexte de réunification de la Normandie.

La page Facebook "Où trouver quoi à Caen" a décidé de répliquer à la publicité rouennaise.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fusion des régions politique réunification de la normandie