L'essor de l'équitation de travail sur troupeau, avec Stefano Baldon

En 2 jours le nombre de stagiaires pour le 28 février a été atteint. Le travail sur troupeau discipline confidentielle jusqu'il y a peu encore, prend de l'essor en France. Stefano Baldon, ancien cowboy professionnel, fait partie de ces spécialistes qui participent à ce développement.

Stefano Baldon cowboy professionnel, aujourd'hui éleveur et entraineur de taureaux.
Stefano Baldon cowboy professionnel, aujourd'hui éleveur et entraineur de taureaux.
Le regard bleu, l’accent qui roule. Stefano est italien. Et spécialiste de l’équitation de travail sur bétail. Il est installé non loin de l'Aigle en Basse Normandie depuis deux petites années. Le 28 février prochain il anime un stage au Ranch de L’Oison dans l'Eure. Et les 18 et 19 avril Bill Cameron, grand cavalier américain sera également en Haute Normandie pour apporter son expertise aux stagiaires de plus en plus nombreux et avides d'apprendre.


En deux jours à peine, les 15 places ont été pourvues. C’est que la France, comme l’Italie par exemple, se met à cette discipline peu connue jusqu’il y peu. Le stage qui s’adresse aux débutants comme aux confirmés n’est pas un entraînement à une compétition. C’est vraiment une approche différente.

Apprendre le comportement du bétail

"Il s’agit d’apprendre à gérer le bétail. Le gérer à cheval. Pour cela la première étape est d’apprendre à regarder et comprendre le comportement des bovins. Leur regard, leur langage. Comment par notre déplacement on peut faire bouger les individus et les troupeaux."

Stefano Baldon est eleveur et entraineur de taureaux de rodéo
Stefano Baldon est eleveur et entraineur de taureaux de rodéo


Stefano est un spécialiste des taureaux difficiles et de leurs comportements. Il lui est arrivé d’être interrogé sur des cas pratiques par des éleveurs français, bien loin de la pratique d’une quelconque équitation. Il faut dire qu’il a usé ses fonds de pantalon dans l’élevage et l’utilisation des bovins. Il a même été champion d’Italie de travail sur bétail au début des années 2000.
Et si pour la petite histoire il est important de rappeler qu’il a été champion de rodéo aux Etats Unis  mais aussi en Europe (eh oui il y a un calendrier spécifique pour un championnat professionnel), il est aussi éleveur. Éleveur et entraîneur. Car les bêtes en ce domaine connaissent un entraînement physique important. "L'on recherche chez eux force, vélocité".


Stefano connaît bien le job. Il est propriétaire du meilleur taureau européen. Un sponsor, centre d’insémination, a même décidé de lancer un challenge. Il met 1 500 euros pour toute personne pouvant atteindre l’objectif c’est-à-dire rester 8 secondes dessus. Et 250 euros supplémentaire à chaque chute. 8 secondes c’est court mais une éternité. Personne l’an passé n’a réussi à rester en 17 sorties. Le maximum fut 3’’8 atteint en Ardèche en août 2013. … 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
équitation cheval salon de l'agriculture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter