AIM : un repreneur se serait manifesté

Les salariés réunis en assemblée générale ce vendredi ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève afin de maintenir la pression. Jeudi, lors d'une réunion à Paris, ils ont appris qu'un industriel a fait part de son intérêt pour les abattoirs AIM. Mais les salariés ne se bercent pas d'illusions.

Au lendemain de la table ronde organisée jeudi au ministère de l'agriculture, les salariés qui bloquent l'abattoir de Sainte-Cécile près de Villedieu-les-poêles étaient conviés à venir prendre les dernières nouvelles à la salle des fêtes. Celle qu'ils retiennent en premier lieu est à prendre avec beaucoup de précautions : un candidat à une reprise d'AIM se serait manifesté. 

Le récit de Stéphanie Vinot :

Pour aller plus loin :