• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Les ex-salariés de Lainé contestent leur liecenciement devant le tribunal administratif

Les ex-salariés de Lainé sont venus soutenir devant la préfecture les salariés de l'entreprise Koyo dont les emplois doivent être transférés en région Centre.
Les ex-salariés de Lainé sont venus soutenir devant la préfecture les salariés de l'entreprise Koyo dont les emplois doivent être transférés en région Centre.

L'entreprise Lainé peinture a été mise en liquidation le 29 octobre dernier. Les salariés ont occupé les locaux pendant 90 jours pour défendre leurs droits. Leur combat continue: ils ont saisi le tribunal administratif pour contester leur licenciement.

Par CM

Le combat continue pour le ex-salariés de Lainé peinture, basée à Cormelles-le-Royal. Après la mise en liquidation de leur entreprise le 29 octobre dernier, ils ont occupé pendant trois mois les locaux de la société. Leur pugnacité a payé: ils ont obtenu  la préservation du matériel de l'entreprise qu'ils craignaient voir déménagé dans une autre entreprise appartenant à leur ancien patron, l'ouverture d'une enquête judiciaire visant l'ancien gérant de Lainé peinture et des licenciements pour tous avec solde de tout compte. Mais le combat continue.

Les ex-salariés ont saisi le tribunal administratif pour contester les modalités de leur licenciement. "Depuis la loi du 14 juin 2013, l'administration a un rôle particulièrement important puisque c'est elle qui valide et homologue la procédure de licenciement", explique Me Elise Brand, leur avocate. "Nous avons saisi le tribunal administratif d'un certain nombre d'irrégularités dans la procédure de licenciement. La plus importante est celle qui tend aux causes de la liquidation. L'entreprise Lainé a été en redressement judiciaire pendant un an. (...) Pendant un an, au lieu de redresser l'entreprise, on a littéralement pillé ses actifs"..

L'audience prévue ce jeudi 5 mars a finalement été reportée au jeudi 19 mars. Le ex-Lainé ont ensuite rejoint devant la préfecture les 62 salariés de l'entreprise Koyo dont les emplois doivent être transférés à Vierzon.

Reportage de Pauline Latrouitte et Jean-Michel Guillaud
Intervenants:
- Alvin Bacon, représentant du personnel CGT
- Maître Elise Brand, avocate des ex-salariés Lainé
- Laure Denis, 34 ans - ex-assistante d'achats chez Lainé
Les ex-salariés de Lainé contestent leur liecenciement devant le tribunal administratif

 

Sur le même sujet

le résistant communiste Roland Leroy

Les + Lus