Procès de l’homme accusé d’avoir tué sa compagne sur l’A28

Un homme comparait à partir de ce mercredi (11 mars) devant la cour d’assises de Seine-Martime. Il est accusé d’avoir tué sa compagne sur l’A28 à Callengeville dans le pays de Bray.

Yvan Rybarzick,  un homme d’une quarantaine d’années comparait devant les jurés de la Cour d’Assises de la Seine-Maritime à partir de ce mercredi 11 mars. Il est accusé d’avoir tué sa compagne, Stéphanie Piolot, 29 ans au moment des faits, à coups de barre de fer. 

VIDEO France 3 Haute-Normandie : le résumé de la première journée de procès (mercredi 11 mars 2015)

##fr3r_https_disabled##


Les faits remontent à septembre 2012, les secours interviennent sur l’28, près de Callengeville (Seine-Maritime) pour un accident de la circulation. Sur place ils trouvent une voiture encastrée dans une protection en béton. Visiblement le véhicule était seul en cause. Les secours découvrent le conducteur, un jeune homme d’une quarantaine d’années, gisant blessé à côté de son véhicule. Dans la voiture, le corps inerte d’une femme qui présente de graves blessures à la tête. Il s’avère qu’elle vient de décéder. Mais les gendarmes trouvent également à proximité du lieu de l’accident une barre de fer ensanglantée.
Interrogé, l’homme ne tarde pas à reconnaître que c’est lui qui, pour une raison indéterminée, lui a asséné les coups sur la tête.
Il est rapidement placé en garde à vue, puis en détention provisoire, mis en examen pour meurtre.
Selon l’avocat de la famille de la victime, Philippe Drouet, l’accusé aurait agi sous l’emprise d’une grande quantité de médicaments.
Le conseil reconnaît que si les faits sont reconnus, les raisons de ce geste restent assez confus, mais qu’il pourrait s’agir d’une affaire liée à la drogue.