Cet article date de plus de 6 ans

Normandie unifiée : les annonces du gouvernement

Le Conseil des ministres se réunissait ce mercredi pour organiser l’unification de la Normandie. Le préfet de la Haute-Normandie a été nommé préfet préfigurateur, tandis que le recteur de Caen fera partie des neuf recteurs coordonnateurs de France.
© CG France 3 Basse-Normandie
Deux annonces importantes ont été faites en Conseil des ministres ce mercredi en vue de la réunification de la Normandie.

Première annonce et de taille : Pierre-Henry Maccioni sera le préfet préfigurateur de la Normandie. Manuel Valls en a désigné sept chargés de préparer d’ici la fin juillet l’organisation territoriale de la nouvelle carte des régions.

Le préfet de la Haute-Normandie a donc été préféré à celui de la Basse-Normandie. Pour autant, le gouvernement précise que cela ne signifie pas forcément que le lieu de résidence du préfet deviendra la capitale régionale.

Selon la communication gouvernementale, les "préfets préfigurateurs sont chargés d'élaborer un projet d'organisation régionale incluant notamment une proposition d'organisation fonctionnelle et d'implantation géographique pour chaque direction régionale".

Ces préfets ont pour mission, dans les trois prochains mois, de choisir le futur chef-lieu de région, mais aussi d’organiser le fonctionnement de l’Etat dans ce nouveau territoire. Une concertation avec les syndicats et les élus va être mise en place.

Le choix provisoire de la future capitale normande devrait être fait par décret au plus tard fin août. La décision définitive interviendra en juillet 2016.

Pierre-Henry Maccioni, le préfet de la Haute-Normandie

Le recteur de Caen désigné par le gouvernement

Autre annonce : le gouvernement a nommé en France neuf recteurs coordonnateurs. Parmi eux, le Bas-Normand Christophe Prochasson, pour les académies de Caen et de Rouen.

Selon le rectorat de l’Académie de Caen, sa mission sera « d’harmoniser le travail au sein du comité des recteurs (comité mis en place dès février 2015 pour les académies normandes) ainsi que les procédures académiques dans le cadre des compétences partagées avec la future région »

L’objectif étant de créer les conditions « d’un dialogue fluide entre la nouvelle institution régionale et les académies : internats, carte des formations, lycées,
numérique, formation continue et apprentissage, orientation (SPRO). »


Christophe Prochasson,  recteur de l'académie de Caen
Christophe Prochasson, recteur de l'académie de Caen

Les recteurs, tout comme les préfets et les directeurs de l’Agence régionale de Santé (ARS) désignés, doivent réfléchir à une nouvelle architecture des services de l’Etat dans le cadre de la grande région.

La future Agence régionale de santé en Normandie sera, quant à elle, constituée par Monique Ricomes, l’actuelle directrice de l’ARS de Basse-Normandie.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réunification de la normandie réforme territoriale fusion des régions politique aménagement du territoire