La chaîne de l'espoir : Deux caennais en mission humanitaire à Kaboul

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pauline Latrouitte
La Chaîne de l'espoir en Afghanistan en février 2015
La Chaîne de l'espoir en Afghanistan en février 2015 © La Chaîne de l'espoir

Gilles Grollier, professeur de cardiologie au CHU de Caen et Arlette Barbey, manipulatrice radio CHU de Caen, partent ce lundi soir à Kaboul en Afghanistan. Direction l’Institut Médical des Enfants Afghans, pour former des praticiens afghans.

Cette association vient en aide aux enfants démunis, depuis 1994. Leurs missions :
- Soigner, en France ou à l’étranger, des enfants qui ne peuvent l’être dans leur pays d’origine faute de moyens techniques ou financiers.
- Former le personnel médical local dans les différentes spécialités pédiatriques.
- Apporter les équipements nécessaires à la prise en charge médicale des enfants
- Rénover ou construire des structures hospitalières locales.
- Intervenir dans des situations d’urgence.

Si vous voulez donner à la chaîne de l'espoir   

Cette association caritative soigne environ 5 000 enfants par an dans le monde.


  • L'équipe caennaise : leur mission
Gilles Grollier, professeur de cardiologie au CHU de Caen et Arlette Barbey, manipulatrice radio CHU de Caen, se connaissent depuis 38 ans. Depuis une dizaine d'années, ils partent avec la Chaîne de l'espoir pour soigner des enfants malades :  au Maroc ou au Cambodge. C'est leur première mission en Afghanistan. A Kaboul, ils iront à l'Institut Médical des Enfants Afghans où vient d'être conçue une salle de coronarographie. C'est un examen qui permet de visualiser les vaisseaux irriguant le cœur : les ARTERES CORONAIRES. Gilles Grollier et Arlette Barbey partiront une semaine pour former les praticiens afghans. 



4500 enfants sont admis en moyenne par an à l'hôpital dont la moitié bénéficie d'une intervention chirurgicale

 


 


Dans cet hôpital travaille le seul chirurgien en cardiologie du pays. L'idée : former un maximum de personnel sur place pour transmettre un savoir-faire et soigner le plus d'enfants possibles. "Opérer un enfant dans son pays coûte 2000 euros. Quand on les faisait venir en France, cela pouvait atteindre 20 000 euros." explique Gilles Grollier. 


Reportage Hélène Jacques et Cyril Duponchel


Intervenants : 
Gilles Grollier, Professeur hospitalier en cardiologie et pathologie vasculaire - CHU Caen
Arlette Barbey, Manipulatrice radio CHU de Caen
 

Chaîne de l'espoir : deux caennais partent à Kaboul


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.