Après le drame de Conflans-Sainte-Honorine, plusieurs rassemblements ce weekend en Normandie

Un professeur d'histoire-géographie a été assassiné ce vendredi à Conflans-Sainte-Honorine près du collège où il enseignait. En Normandie, plusieurs rassemblements sont organisés ce weekend à l'initiative de la FSU. A Evreux, Rouen et le Havre, on a compté 1200 personnes dans les cortèges.

Une enseignante ce samedi 17 octobre à Conflans-Saint-Honorine, à proximité du lieu où un professeur d'histoire-géographie a été assassiné vendredi.
Une enseignante ce samedi 17 octobre à Conflans-Saint-Honorine, à proximité du lieu où un professeur d'histoire-géographie a été assassiné vendredi. © Bertrand Guay/AFP
De la "sidération". C'est le premier mot qui vient à l'esprit de Jérôme Adell, secrétaire général de la FSU Normandie à l'évocation du drame survenu ce vendredi dans les Yvelines. Un professeur d'histoire-géographie, âgé de 47 ans, a été décapité en fin d'après-midi, à proximité du collège du Bois d'Aulne où il enseignait. Son meurtrier, un homme de 18 ans, domicilié à Evreux, a été abattu par la police. Le Parquet national antiterroriste a ouvert une enquête pour "assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".
 
A la sidération ont succédé des réactions dans le monde enseignant, de plus en plus nombreuses au lendemain de cette tragédie. "On a reçu des remontées en nombre ce samedi matin, sur nos réseaux sociaux, nos sites internets, de professeurs en attente d'un rassembelement", explique Jérôme Adell, "il y a un besoin des enseignants, malgré le début des vacances et la fatigué liée à la crise sanitaire, de se rassembler."

En "Haute-Normandie", de façon spontanée, des rassemblements ont eu lieu à Evreux, au Havre et à Rouen dès ce samedi après-midi, à 15 heures. Chacun de ces cortèges comptaient 300 à 400 personnes selon nos équipes présentes sur place.  
 
Manifestations en Normandie après l'assassinat d'un professeur à Conflans Saint Honorine


Toute intimidation d'un enseignant doit être traitée de la manière la plus sérieuse possible

Jean Paul Lecoq, député (PCF) de Seine-Maritime



 
300 à 400 personnes ont manifesté ce samedi après-midi à Evreux
300 à 400 personnes ont manifesté ce samedi après-midi à Evreux © FranceTélévisions

 
Dans la Manche et le Calvados, le rendez-vous est fixé ce dimanche à 15 heures, en parallèle du grand rassemblement organisé au niveau national sur la place de la République à Paris. "On n'a pas fait ça dans notre coin", indique le secrétaire général de la FSU. Le syndicat enseignant bénéficie du soutien de "la plupart des organisations syndicales" ainsi que celui de la Ligue des droits de l'homme et des associations de parents d'élèves. "Ces rassemblements sont ouverts à tous les citoyens, à tous les habitants de France."

Dans le Calvados, le rendez-vous est lancé ce dimanche à 15 heures place de la résistance à Caen. D'autres rassemblements sont organisés à la même heure dans la Manche, place de la République à Cherbourg et place de la mairie à Saint-Lô, Avranches et Coutances
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société attentat faits divers terrorisme