Après le rappel contre le Covid, la vaccination contre la grippe pour les plus fragiles débute ce mardi

La campagne de vaccination antigrippale 2022/2023 sera concommitante, cette année encore, au rappel automnal du Covid-19. Les personnes concernées pourront donc recevoir, dans le même temps, une injection dans chaque bras. L'enjeu est important car la grippe touche entre 2 à 6 millions de personnes chaque année en France. Producteurs de vaccins et pharmacies s'organisent pour être prêts.

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière débute ce jour, mardi 18 octobre, date de la mise à disposition du vaccin dans les pharmacies. Si la vaccination contre le Covid n'a jamais vraiment cessé, son rappel est recommandé pour les plus fragiles et les plus de 60 ans, couplé au vaccin anti-grippal. D'autant que les épidémiologistes prédisent une vague de grippe sévère cette année en raison du recul des mesures barrières, confinement et port du masque.

A Val-de-Reuil dans l'Eure, Sanofi-Pasteur s'organise depuis l'été pour livrer en temps et en heure son vaccin contre la grippe dans les officines françaises, mais aussi partout dans le monde.

Leader mondial des vaccins anti-grippe

A Val-de-Reuil (27), Sanofi-Pasteur produit près de 150 millions de doses de vaccins contre la grippe, dont son dernier, l'Efluelda, recommandé par la Haute Autorité de Santé pour les personnes de plus de 65 ans. C'est sur ce site eurois que l'on s'active pour préparer la mise en cartons des vaccins destinés aux officines françaises. "On emballe nos colis pour les distribuer à toutes les pharmacies. Il faut beaucoup de soin et de vigilance pour respecter les quantités et l'intégrité du produit" nous explique Isabelle Duho, responsable de l'activité France Sanofi Pasteur.
Le vaccin est fragile, la chaîne du froid doit être scrupuleusement respectée. Les vaccins sont donc transportés dans des camions réfrigérés pour maintenir les 5 degrés.

Plus de 50 % des vaccins anti grippal français sont produits par Sanofi, les autres étant fabriqués par Viatris (ex Mylan).
150 millions de vaccins vont ainsi être préparés à Val-de-Reuil, sur les 250 millions produits par l'entreprise française. Ils seront ensuite distribués en France et dans le monde. Sa fabrication et sa fiabilité sont des enjeux de santé publique.

La grippe n'est pas une maladie bénine et on le sait tous. On a notamment une très forte fièvre, et c'est la cause de nombreuses hospitalisations, particulièrement chez les personnes de plus de 65 ans, et malheureusement la cause aussi en moyenne de 10 000 décès chaque année en France

Henri Lanfry, directeur Sanofi site de Val-de-Reuil

Les vaccins sont expédiés à partir de la plateforme de Val-de-Reuil depuis le mois d'août.  "Pour la campagne de vaccination, on prépare à peu près 20 000 colis pour le premier envoi afin d'être prêts le 18 octobre, puis 10 000 colis supplémentaires pour le réassort. A la fois pour les pharmacies et nos grossistes" précise Frédéric Martz, directeur de la chaîne logistique Sanofi Pasteur du site eurois.

Lorsqu'il quitte Val-de-Reuil, le sérum arrive chez un grossiste répartiteur, qui va assurer la distribution du vaccin. En 24 heures, les officines sont livrées, comme celle de Fabienne Deyglun à Grand-Quevilly (76), qui a commandé 850 doses. "Là nous avons une partie de la commande. L'autre partie arrivera trois semaines après le début de la campagne, pour éviter d'avoir trop de stocks dans nos frigos".

Quelles sont les personnes prioritaires à la vaccination ?

La campagne qui débute ce mardi 18 octobre s'adresse dans un premier temps, c'est à dire jusqu'au 18 novembre 2022, aux personnes à risques de formes graves et aux femmes enceintes. Sont donc prioritaires les personnes vivant ou travaillant en Ephad ou établissements de santé, les personnes atteintes d'une maladie chronique, les personnes obèses, ou encore les nourrissons de moins de 6 mois à risques.

Quatre vaccins sont disponibles pour cette campagne 2022/2023 : Influvac Tetra, Fluarixtetra, Vaxigriptetra et Efluelda.

Entre 15 à 18 millions de personnes sont concernées par cette vaccination, pourtant seule la moitié d'entre elles la font. "La vaccination contre la grippe qui n'a pas une efficacité très importante ne séduit pas autant que la vaccination contre le Covid. La perception de gravité de la grippe n'est pas la même non plus" explique Jean-Philippe Leroy, médecin référent vaccination au CHU de Rouen, "et aujourd'hui un certain nombre de personnes pensent qu'elles ne sont pas concernées par un risque de grippe grave. Il faut rajouter que les femmes enceintes et les personnes en surpoids ne sont pas détectées par l'Assurance Maladie".
L'objectif national et international est d'avoir 75% des gens vaccinés, un objectif dont on est encore loin aujourd'hui. "La démonstration de la vaccination a été faite grâce au Covid. On peut aussi espérer des vaccins contre la grippe plus efficaces, ce qui dépendra des prévisions réalisées, et de l'adéquation du vaccin préparé presque un an avant, et du moment de la circulation du virus, qui peut être tardive, on l'a vu l'année dernière" poursuit le docteur Jean-Philippe Leroy.

Grippe et Covid, même combat pour ces deux infections saisonnières

Ce sont souvent les mêmes personnes vulnérables, celles à même de développer une forme grave de la grippe, qui devront penser à leur rappel de vaccin contre le Covid-19, et pour qui la double vaccination est recommandée. D'autant que les symptômes sont trompeurs et peuvent faire penser à l'une ou l'autre de ces infections : maux de tête, courbatures, fièvre. Le Covid a cependant des formes sévères plus importantes que la grippe, même si la généralisation de la vaccination tend a en faire une infection hivernale classique.

La période grippale est active entre les mois de novembre et d'avril. Il faut compter une quinzaine de jours après la vaccination pour être protégé. La campagne de vaccination se poursuivra jusqu'au 31 janvier 2023.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité