Au pays de Bray, le projet de carrières d'argile et de briqueterie divise

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Emploi et environnement s'opposent dans ce débat. Un collectif d'habitants estime que les carrières et le transit de camions vers la future briqueterie vont "défigurer" le terroir du Pays de Bray

Par Sylvie Callier


Au pays de Bray, des hectares de terres ont été achetés par la société française "Bouyer-Leroux, terre cuite". Des carrières et une briqueterie sont toujours en projet. 

L'argile du sol de ce terroir fertile est de qualité. Dans le passé, on fabriquait des briques au pays de Bray. 

Un collectif d'habitant  redoute "une destruction du paysage naturel d’une beauté exceptionnelle avec ses vallons, ses pâturages, sa faune, sa flore et ses bocages". 

Il pose aussi la question du comblement des carrières qui auront été épuisées. . "L’idée  n’est pas loin que des déchets pourraient être utilisés pour reconstituer les volumes originaux des terrains."

Des élus locaux soutiennent ce projet, lié à une activité traditionnelle qui créera des emplois.

Reportage de François Pesquet et Olivier Flavien

Au pays de Bray, le projet de briqueterie divise


Sur le même sujet

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus