Banque alimentaire : comprendre en 5 chiffres l'intérêt de la grande collecte du 29 et 30 novembre

La grande collecte annuelle hivernale auprès des particuliers aura lieu du vendredi 29 novembre 2019 au dimanche 1er décembre. / © BA
La grande collecte annuelle hivernale auprès des particuliers aura lieu du vendredi 29 novembre 2019 au dimanche 1er décembre. / © BA

Vous les croiserez ce week-end à la sortie des supermarchés de toute la région, pour la grande collecte d'automne. Les bénévoles de la Banque Alimentaire seront sur le pont de samedi à Dimanche pour recueillir dons et sourires bienveillants. Cinq chiffres pour en comprendre l'importance. 

Par Alexandra Huctin

Pour mieux comprendre les enjeux de la grande collecte de la Banque Alimentaire qui se déroulera cette année de ce vendredi 29 novembre au 1er décembre, il faut regarder de près les statistiques locales. 


12 à 15% de la population normande en situation de précarité


Aucun département n'est épargné. Ce coup de pouce pour remplir le frigo et s'alimenter est même indispensable pour plus d'un normand sur dix :

- 88 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté dans le Calvados (14) soit 12,6 % de la population
- 62 000 personnes dans la Manche soit 12,5%
-42000 personnes dans l'Orne, soit 15% de la population
-181 000 personnes en Seine-Maritime, soit 14,4% de la population
 

Ces familles ne disposent en effet que d’un revenu disponible inférieur à 60% du revenu médian des français, soit moins de 990 euros par mois. Qui plus est près de 24 000 personnes vivent avec moins de 680 euros par mois. La population pauvre est davantage composée de personnes seules et inactives, de familles monoparentales et de familles nombreuses. (Banque Alimentaire 14)


Et pour autant, aider les autres ne s'improvise pas. Dans certaines de ses antennes, la Banque Alimentaire rencontre de grosses difficultées de trésorerie. C'est le cas dans l'Orne. 


You Tube- En 2018, La Banque alimentaire de l'Orne est dans le rouge depuis 2018 même si cette année , un équilibre va être trouvé. La cause ?  longtemps exemptée de loyer grâce au  Conseil Départemental lui permettait d'utiliser gratuitement un local, c'est une époque révolue. Aujourd'hui elle doit s'affranchir d' un loyer de 33 000 euros par an. Et le compte n'y est plus.
 
La Banque alimentaire de l'Orne en difficulté
 

Au service des autres depuis 1984 

 1300 bénévoles dans la Manche, 1500 dans le Calvados, 900 dans l'Orne, 1500 en Seine-Maritime : tous ces "collecteurs" vont en un week-end permettre à l'association de récolter un maximum de dons. 

"Ce sont des produits secs à durée de conservation longue pouvant être stockés et ainsi redistribués tout au long de l’année. Suffisamment variés, faciles à préparer, ils permettront de constituer un apport en protéines. Ils viendront en complément des produits frais que nous collectons et distribuons chaque jour à ces mêmes associations partenaires."


Près de 500 tonnes et 1 million de repas en Normandie


c'est la totalité des dons espérés en 2019 en Normandie. "Notre espoir est de collecter en 2 jours 125 tonnes de produits alimentaires, soit l’équivalent de 250 000 repas. Ces dons sont indispensables pour permettre une alimentation saine, variée et régulière", explique l'antenne du Calvados. 

Quarante-neuf tonnes ont été reçues l'an dernier dans l'Orne, soit près de 4% de plus qu'en 2017. 
La Seine-Maritime, en 2018, a reçu l'équivalent de 238 000 repas, soit 119 tonnes d'aliments.

Les 83 tonnes récoltées dans la Manche en 2018, représentaient un poids plus important lui aussi : une hausse de 10% par rapport à 2017.
 

L'âge moyen des bénéficiaires ? 45 ans et 70% de femmes

Près d'une personne bénificiaire sur 3 est divorcée. Et la très grande majorité vit avec moins de 1000 euros par mois et par foyer. Plus de la moitié ont au moins un enfant. 
 

Savez-vous quel produit manque le plus ?

Les conserves de plats cuisinés selon le conseil de la Banque Alimentaire de l'Orne, les conserves de viande en Seine-Maritime et les conserves de légumes et de poissons assure, de son côté, l'antenne de Cherbourg.



 

Sur le même sujet

Les + Lus